2 tués lors d’une répression de manifestations politiques au Togo

loméDeux personnes sont mortes samedi dans la ville de Sokode située à 300 km au nord de Lomé, lors de la répression de manifestations à l’appel d’un parti politique de l’opposition togolaise, a appris APA de source hospitalière.

Elles ont trouvé la mort lors de violents heurts qui ont opposé manifestants et force de l’ordre mais on ignore pour le moment les circonstances exactes de ces décès.

A l’appel du Parti national panafricain (PNP), des milliers de personnes, pour la plupart habillées de rouge, ont voulu manifester de façon synchronisée dans plusieurs villes du Togo.

Que ce soit à Lomé, la capitale, ou dans les autres villes, ces manifestations ont été dispersées par les forces de l’ordre à coups de grenades lacrymogènes et de balles en caoutchouc.

Une trentaine de blessés dont une douzaine de gendarmes ont été enregistrés au centre hospitalier regional de Sokodé, a confié à APA une source médicale.

NT/od/APA

Pin It

Commentaires fermés