3ème Rentrée économique :L Mali adhère à l’initiative de « la Nouvelle route de la soie ».

Le Président de la République, Chef de l’Etat , Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA, en marge de la cérémonie solennelle de la 3ème édition de la rentrée économique, a également assisté à la Signature de la convention portant coopération dans le cadre de la ceinture économique de la route de la soie et de l’initiative de haute maritime du 21ème siècle . C’est le Président de la République Populaire de Chine Son Excellence Monsieur Xi Jinping qui avait lancé en 2013 l’initiative d’une ceinture économique terrestre qui va jusqu’en Europe, et d’une route maritime de la soie qui va jusqu’en Afrique. Le Projet est encore appelé« Initiative Ceinture et Route”, ou simplement “la Nouvelle route de la soie”.

Après la signature du mémorandum par le Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale et l’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Mali, le Chef de l’Etat a exprimé ses sentiments de bonheur réel dans la qualité des rapports entre nos deux pays et nos deux peuples.
« Nos relations ne datent pas de 1960, elles plongent dans le temps. Ce projet nous a beaucoup séduits, mais ce projet sera un projet structurant de confort de l’amitié entre les peuples si nous nous gardons d’en faire encore un objet de rivalité. Peu importe ce que tel ou tel a comme projet aujourd’hui, l’essentiel c’est ce que le projet route de la soie contient en lui-même de fraternité, de souci d’aider, à construire l’autre partie vivante, à le hisser, à le rehausser pour que nous respirions à la même hauteur humaine . De grâce, ne revenons pas à nos anciens démons. Ce projet suffit à lui même et le Mali, à ce prix-là et cette réserve étant faite, y adhère pleinement, comme projet structurant, projet permettant d’aller et venir entre les pays et l’on sait que cela est essentiel pour que les peuples se comprennent, soit du commerce normal de convenance ,et c’est pourquoi tout ce qui a été fait déjà en Afrique de l’Est qui est en place ou projeté à être fait dans notre zone également nous importent. Toutes ces voies ferrées nouvelles, ces routes maritimes dont les effets nous arrivent aussi, ces ouvertures commerciales nouvelles sont de bon aloi . Et nous sommes convaincus que c’est par là que le monde sera moins dur , que la compréhension se renforcera chaque jour davantage entre les peuples et c’est cela que le monde attend de nous tous , un monde de paix , un monde de fraternité, un monde convivialité, un monde d’entente”.

Auparavant, l’Ambassadeur de Chine au Mali avait vivement salué et remercié le Président de la République et le gouvernement malien pour la cérémonie hautement solennelle, qui témoigne selon lui de la plus grande importance accordée aux relations de coopération amicale entre le Mali et la Chine. « Aujourd’hui le Mali et la Chine ont signé, ici à Koulouba et en présence du Président de la République, le mémorendum sur la promotion commune de la Nouvelle Route de la Soie. En tant qu’ambassadeur de Chine, je vois un signal très fort du Mali quant à sa volonté de développer la coopération encore plus dynamique avec la Chine » a évoqué SEM Zhu Liying. « Jamana fila ka ben,be na ni koba ye.” Autrement dit, “L’amitié et la coopération entre pays favorisent de grandes réalisations.” Dans l’histoire ancienne du Mali, les empires faisaient déjà beaucoup de commerce à travers le continent. Il existait même une “Route de l’Or” qui allait jusqu’à la Mecque il y a 7 siècles. Les grands esprits se rencontrent. Les Chinois faisaient aussi beaucoup de commerce, à travers la “Route de Soie” il y a 2000 ans. Que ce soit l’or ou la soie, ou même le cotton, l’esprit est le même: prospérité en commun, partage, égalité et respect » avait il évoqué .

Après avoir rappelé quelques fruits de la coopération entre les deux pays , et pour terminer, le diplomate chinois a formulé un voeux sincère d’un nouvel élan de la coopération sino-malienne propulsée sur la nouvelle route de la soie. L’ambassadeur chinois n’a pas manqué de parler de la qualité du beurre de karité malien et du thé de Farako qui peut être vendu en Chine comme thé bio.

Cellule de Communication et des Relations Publiques de la Présidence de la République du Mali

Pin It

One thought on “3ème Rentrée économique :L Mali adhère à l’initiative de « la Nouvelle route de la soie ».

  1. gestion pétrole et gaz : Baba Aïdara révèle des détails suspects
    Par: Ndéye Rokheya THIANE – Seneweb.com | 31 juillet, 2019 à 14:07:46 | Lu 5596 Fois | 56 Commentaires
    Macky Sall, homme de l’année en matière de gestion pétrole et gaz : Baba Aïdara révèle des détails suspects
    La désignation de Macky Sall comme l’Homme de l’année 2019 et l’accord de partenariat signé le 16 juillet dernier entre le Sénégal et Africa Oil and Power interrogent. En effet, ce partenariat entre cette société pétrolière basée en Afrique du Sud et le Sénégal suscite une controverse, selon Zik Fm. Pour cause, le chef de délégation qui a décerné à Macky Sall le prix de l’Homme de l’année dans la transparence de la gestion du pétrole et du gaz est un avocat qui souffre d’un passé judiciaire lourd.
    Ce dernier a été condamné et expulsé des Etats-Unis, selon Baba Aïdara. Le journaliste sénégalais basé aux Usa s’indigne et appelle le président Sall à faire très attention avec cet avocat du nom de Ayona Iayouk d’origine camerounaise. ‘’Ce qui dérange, c’est la présence d’un avocat d’origine camerounaise qui évolue actuellement dans le milieu des hydrocarbures, explique-t-il.
    Voilà quelqu’un qui a été condamné de blanchiment d’argent, d’usurpation d’identité d’un membre du Congrès américain. Un de ses partenaires qui représentait la compagnie a été condamné au Ghana, après une longue enquête des banques ghanéennes où il a blanchi 2,5 millions de dollars américains. Il a réussi à sortir 1 million de dollars du territoire ghanéen en direction de la Guinée-Equatoriale’’.
    Le journaliste d’ajouter : “Malheureusement, les conseillers du président de la République ne protègent même pas l’institution et le président.” Baba Aïdara ne s’arrête pas là. Pour lui, si l’avocat arrive au Sénégal, tous les médias internationaux vont braquer leurs caméras sur le pays. Et cela fera une mauvaise publicité pour le Sénégal. ‘’Quand ces gens-là viendront à Dakar, dans la capitale sénégalaise, et décerner ce trophée au président, le monde médiatique va revenir sur le passé de cet homme et sur ses trophées décernés aux présidents africains, et cela décrédibilisera encore toute l’institution’’, fulmine-t-il.