Affrontements cma-plateforme à Tousik et Anefis: -22 morts dont 16 du côté de la CMA et 6 véhicules perdus

Le combat entre les Mouvements de la Plateforme du 14 juin 2014 d’Alger et la Coordination des mouvements de l’Azawad ont  d’hier 22 morts des deux côtés dont 16 du côté de la CMA qui a également perdu  6 véhicules

Après le week-end, les combats ont repris hier lundi respectivement à Touzek Oued, situé à  60 km au sud-est de Kidal, à l’est d’Amassine, 80 km au sud de la ville de Kidal,  et sur l’axe Tabankort-Anefis à 45 km au sud-ouest d’Anefis entre la Plateforme et les rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).  Ils ont fait au total 22 morts dont 16 du côté de la CMA et 6 véhicules perdus.  Plusieurs blessés sont aussi signalés dans les rangs de la CMA. Selon notre source, les forces d’autodéfense ont perdu 6 combattants et des blessés. Fahad Ag Almahmoud, un responsable du Groupe d’auto-défense  Gatia, évoque « 15 morts dont des chefs militaires » du camp adverse. La CMA a confirmé les combats, refusant de se prononcer sur un bilan dans l’immédiat

Il règne depuis hier une psychose générale dans la ville de Kidal où on craint désormais une avancée de la Plateforme. Joint au téléphone, un responsable local affirme que les éléments de la CMA prépositionnés à l’entrée de Kidal ont déserté les lieux. Aux dires de notre interlocuteur, les blessés de la CMA ont été admis à l’hôpital de Kidal pour des soins. Une délégation du comité de suivi de l’accord de paix et la réconciliation signé en juin a été dépêchée dans la zone de conflit sous l’instigation du gouvernement pour mettre fin aux affrontements.

Le PM met la médiation internationale devant ses responsabilités

En effet, face à la gravité de la situation, le Premier ministre a convoqué une réunion d’urgence hier dans la matinée qui a duré plusieurs heures.  Cette rencontre de crise a regroupé autour du chef du gouvernement les ministres de la Défense, de la Sécurité intérieure, des Affaires étrangères, de la Solidarité ainsi que le ministre porte-parole du gouvernement. Elle a également enregistré la participation de la Minusma et des représentants de toutes organisations ou institutions impliquée dans la médiation dans la crise malienne. En plus de l’envoi d’une délégation de l’Equipe Mixte d’Observation et de Vérification (EMOV), Modibo Keïta a demandé l’ouverture d’une enquête internationale pour situer les responsabilités et a exigé de la communauté internationale des sanctions contre les éventuels responsables des affrontements d’hier. Donc, la balle est dans le camp de la Minusma.

Bréhima Sogoba

 

Voici le premier bilan obtenu par le berger auprès d’un de ses abreuvoirs sur le champ des opérations.

– 20 morts CMA a Anéfif et à Edjerer;

– 06 véhicules détruits ,

– 1 véhicule pris

– 02 BRDM abandonnés.

Côté GATIA des blessés légers.

Certains combattants de GATIA sont rentrés à 17 h à Gao sous les youyous des femmes et les viva des enfants de la Cité des Askia.

 

==================

Contre les responsables de la violation du cessez-le feu:

Le Conseil de sécurité disposé à envisager des sanctions ciblées

En attendant les conclusions de l’Equipe Mixte d’Observation et de Vérification (EMOV), en route aujourd’hui vers Anefis pour établir les faits, la Minusma a « condamné dans les termes les plus fermes ces actes, commis en violation flagrante des accords de cessez-le-feu et de l’Accord de Paix et de Réconciliation Nationale pour le Mali ».

Elle a rappelé que « le nombre croissant de violations préoccupe vivement la Communauté Internationale ainsi que la population et risque d’entraver les avancées effectuées vers une paix stable et durable pour le Mali ».

L’organisation onusienne au Mali a rappelé « aux parties responsables de la reprise des hostilités qu’elles devront répondre de leurs actes devant le Conseil de sécurité à travers sa résolution 2227 du 29 juin 2015. Ce dernier s’est déclaré disposé à envisager des sanctions ciblées contre ceux qui s’emploient à empêcher ou à compromettre la mise en œuvre de l’Accord de Paix ».

La Minusma a « souligné qu’elle n’hésitera pas à entreprendre toutes actions nécessaires conformément à son mandat et ses règles d’engagement pour protéger les populations civiles qui seraient en danger »

Pin It

3 thoughts on “Affrontements cma-plateforme à Tousik et Anefis: -22 morts dont 16 du côté de la CMA et 6 véhicules perdus

  1. trop de probleme autour de ce regime lo koi, un accord à peine signé, la violation de cessez le feu s’annonce. Il faut que la communaute internationale reagisse

  2. Au lieu d’envouloir aux etrangers, le president IBK tient le concert losque les pays est au feu.
    On doit sortir pour le chasser du pouvoir

  3. Si vous savez les consequences du coup d’etat sur le developpement d’un pays, vous aller vous taire