Après avoir battu à mort son talibé : Ibrahim Diallo dissimile le corps sous un drap pour le transporter à la morgue du Csrf de Kalabancoro.

taliSelon nos sources, dans la nuit du 24 au 25 février dernier, aux environs de 23 heures, le Commissariat de police du 15ème arrondissement a été informé par une personne qui a requis l’anonymat. Dans sa dénonciation, cette dernière a déclaré qu’elle vient d’être informée par les talibés (élèves coraniques) que l’un de leurs condisciples a été victime des coups de leur maitre Ibrahima Diallo résidant à Kalabancoro Adéken, ayant entrainé sa mort. Et qu’après son forfait, le maitre a pris le soin de transporter le corps à la morgue du Csrf de Kalabancoro.

Ainsi, poursuivent nos sources, dès l’annonce de cette triste nouvelle, des éléments de la Brigade de recherche dirigée par le Capitaine de police Ilias Goro se sont rendus immédiatement sur les lieux aux fins de constats et d’enquête. Une fois sur place, les limiers ont localisé la maison du maitre coranique pour faire le guet afin de ne pas éveiller les soupçons.

De sources policières, après quelques moments d’attente, le maitre coranique, ne se doutant de rien, a fait surface. Aussitôt, il a été cueilli comme un fruit mûr. Interpellé pour le confondre et interrogé sommairement, il a nié en bloc les faits à lui reprochés.

C’est ainsi que la même équipe, en compagnie du maitre coranique, s’est transportée à la morgue du Csrf de Kalabancoro pour examiner le corps. A l’analyse, les policiers ont constaté une blessure sur le crâne du talibé qui laisse à penser qu’il a reçu un coup à ce niveau ayant occasionné sa mort. Confondu par l’évidence des faits, le maitre coranique n’a eu d’autre choix que de reconnaitre finalement les faits à lui reprochés.

Selon les médecins trouvés sur place, Ibrahim Diallo a camouflé le corps du talibé sous un drap pour le conduire directement à la morgue. Cela pose désormais la problématique de la gestion de nos morgues. Car, comment comprendre qu’une personne étrangère au service puisse introduire une dépouille dans la morgue sans que le gardien de s’assure des causes réelles du décès ?

Boubacar PAÏTAO 
Source : Aujourd’hui MALI

Pin It

Commentaires fermés