Après le massacre de 15 civils à Hèrèmakono (cercle de Niono) Un groupe de chasseurs intercepté par des hommes armés

Quelques jours après la tuerie de 15 civils dans une attaque conduite par des hommes armés, la situation sécuritaire est loin d’être sous contrôle dans cette zone. Il nous revient que des jeunes armés, qui tentent de préparer la riposte ont, hier mercredi, intercepté un groupe de chasseurs dans les environs de Hèrèmakono. Au même moment, un autre groupe de chasseurs fait mouvement vers Diakoro et d’autres localités voisines du cercle de Niono.

Bien que rien n’ait encore filtré de ce vaste mouvement d’hommes armés par endroits dans le cercle de Niono, si des dispositions rapides ne sont pas prises, la situation pourrait se détériorer.

Des risques d’affrontements sont de plus en plus perceptibles entre ces hommes armés.

Depuis la tragédie de Hèrèmakono, des hommes armés en petits groupes sont de plus en plus mobiles dans plusieurs localités de Niono.

Rappelons que 15 personnes appartenant à la communauté peule ont trouvé la mort, le 13 mai dernier, lors d’une incursion d’hommes armés habillés en tenue de chasseur dans la localité de Hèrèmakono.

En plus des pertes en viehumaine, de nombreux blessés ont été évacués vers le centre de santé de Niono.

La liste complète des personnes tuées à Yeremakono /Niono ce lundi 13/05/19 à 7h30 environ : Gouro Bah âgé de plus de 90 ans (chef de village) et son épouse, Faty Amadou Barry âgée de plus de 80 ans et son frère utérin. Samba Amadou Barry, Samberè Boucari Bah 50 ans et son frère utérin. Bougouni Boucari Bah 48 ans, Allaye Manguel Bah 30 ans, Yerou Barry, Mody Samba Barry, Hamady Kebè Bah (67 ans), Abourou Bah (68 ans), Barahim Bah (38 ans) , Ousmane Haidara (35 ans).

A.DIARRA

Source: l’Indépendant

 

Pin It

Commentaires fermés