Déclaration du président Aliou DIALLO relative à la marche pacifique du vendredi 5 avril:

dialloD’années en années, nous avons vu notre pays sombrer dans l’infernale spirale de la violence et de la terreur. Le Mali, jadis terre d’espérance et de confiance, s’est à présent transformé en un pays où les paisibles populations ne connaissent ni quiétude ni sécurité.

Depuis le début de cette année 2019, il y a eu tellement d’innocents tués qu’il est impossible de masquer la vérité. Le Mali va mal! Nos compatriotes qui perdent la vie injustement se comptent à présent par centaines. Enfants, femmes enceintes et même les personnes les plus âgées, dépositaires de l’histoire et de la tradition de nos terroirs, se font massacrer.

Il est temps de dénoncer l’incapacité de nos dirigeants à assurer la sécurité de tous.

L’appel lancé par le très respecté Chérif de Nioro et l’Imam Mahmoud Dicko pour une marche Pacifique ce vendredi 5 Avril est l’occasion d’alerter l’opinion nationale et internationale sur la gravité de la situation que nous vivons.

Nous répondons à cet appel non pas pour nous joindre à une lutte pour une idéologie religieuse mais pour participer à un combat politique pour le Mali. Les Chérif, les religieux, la société civile, les partis politiques et chacun de nous, avant toute chose, nous sommes maliens. La faillite de la gouvernance sécuritaire n’épargne aucun malien. Nous serons tous ensemble pour défendre notre cher Mali que nous avons en commun. Personne ne nous découragera!

J’invite l’ensemble des militants et sympathisants de l’ADP-Maliba ainsi que le Peuple malien à répondre à cet appel du vendredi 5 Avril 2019.

Je compte particulièrement sur la mobilisation des militants de l’ADP-Maliba et de mes soutiens pour faire honneur aussi bien à nos profondes valeurs et convictions qu’à notre cher Chérif de Nioro dont l’engagement à nos côtés n’a jamais fait défaut.

Rappelons-nous que, pour le Mali, nous avons choisi de ne pas être de ceux qui sacrifient le pays par peur de perdre un avantage.

Pour le Mali, nous nous sommes engagés à dénoncer les situations qui mettent en péril l’existence de notre pays.

Aujourd’hui, le Mali est plus que jamais en danger. Les sans-voix, les plus faibles, ceux qui n’ont pas l’opportunité de se faire entendre comptent sur nous pour crier leur désespoir à la face du monde et exiger que les tueries d’innocents cessent.

La Patrie agonisante nous appelle!

Qu’Allah bénisse le Mali et son Peuple!

Aliou Diallo

Président d’honneur de l’ADP-Maliba 
Candidat de l’ADP-Maliba à l’élection présidentielle 2018

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>