Désenclavement du nord : La Phase 1 coûtera 236 milliards de F CFA

Quelque-part-dans-r-gion-Tombouctou-nord-MaliA la concertation sectorielle pour le financement des infrastructures de transport au Nord du pays dont les travaux se sont déroulés les 24 et 25 mars 2016 à l’hôtel Salam, les bailleurs de fonds ont réuni un financement de 236 milliards de F CFA sur un budget total d’environ 500 milliards de F CFA pour le démarrage immédiat de la première phase des projets divisés en deux tranches. Le ministre a félicité l’engagement des PTF soucieux du développement socio-économique du Mali.

Sur les 10 projets d’infrastructures routières et aéroportuaires présentés lors de ce forum, les partenaires techniques et financiers ont décidé à l’unanimité de financer à court terme les travaux de la première phase de cette politique de désenclavement des régions du Nord, estimés à plus de 236 milliards de F CFA, notamment des projets dont les études sont entièrement bouclés.

Il s’agit des axes Sévaré-Douentza, Douentza-Hombori, Hombori-Gao, Gao-Bourem-Taoussa, Bourem-Kidal. Il faut ajouter la réhabilitation de l’aéroport de Gao, la construction d’un nouvel aéroport à Kidal et à Taoudéni. Le pool de banques et d’investisseurs est composé du Fonds arabe, de la Bad, de la Boad, du Fonds saoudien, de la BIDC, et l’Union européenne.

Pour ce qui concerne la phase 2 de cette politique en faveur des régions du Nord, elle attend la fin des études de faisabilité. Elle va concerner les axes Kidal-frontière algérienne, Ansongo-Ménaka-frontière nigérienne et Koro-Douentza-Tombouctou pour un montant de 265 milliards de F CFA. S’ajoute, la construction de l’aéroport de Ménaka dont les travaux seront financés par la Banque islamique et la Badéa pour les études.

Aux termes des deux jours d’échanges fructueux, au nom du gouvernement, le nouveau chef de cabinet du METD, Mme Camara, a adressé une motion de remerciement aux PTF pour tout leur engagement en faveur du développement du Mali et particulièrement les régions du Nord.

Le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement (METD), Mamadou Hachim Koumaré, a également adressé ses vifs remerciements à l’endroit des bailleurs de fonds qui ne ménagent aucun effort pour le désenclavement de notre pays.

Il a salué la réaction spontanée des PTF à l’appel du gouvernement et l’intérêt accordé aux projets d’infrastructures destinées au nord. Le chef du département a félicité l’équipe technique venant de différents départements ministériels qui, durant trois mois, a été à pied-œuvre pour l’élaboration de ces projets destinés au désenclavement du pays.

Les PTF, par la voix d’Abdoulaye Tandina, a souligné l’appréciation des bailleurs de fonds sur les projets présentés qui sont, dira-t-il, structurants et adossés sur des programmes nationaux et régionaux, notamment le Programme national des transports, des infrastructures de transports et du désenclavement (PNTITD), le Cadre de stratégique de croissance et de réduction de la pauvreté (CSCRP 2012-2017) en cours d’exécution, etc.

Il a affirmé la pertinence de cette politique stratégique et ajouté que sa réalisation va favoriser l’intégration régionale et aider notre pays à se positionner comme un partenaire-clé dans la sous-région. M. Tandina a réaffirmé l’engagement des partenaires à soutenir la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation, signé à Bamako le 20 juin dernier.

Les PTF encouragent  le gouvernement à poursuivre les efforts et actions stratégiques, déjà en cours, pour l’application effective des politiques communautaires de l’Uémoa en matière d’entretien routier et de l’application du règlement 14 concernant la limitation de la charge à l’essieu.

Ousmane  Daou

Source: L’Indicateur du Renouveau

Pin It

2 thoughts on “Désenclavement du nord : La Phase 1 coûtera 236 milliards de F CFA