Ethiopian airlines: les boîtes noires montrent des “similarités claires” avec le crash de Lion Air

ailineCe sont les premières révélations des données des boîtes noires du Boeing 737 MAX 8 qui s’est écrasé le 10 mars 2019 en Ethiopie faisant 157 morts dont 8 membres d’équipage.

Ces données mettent en évidence des “similarités claires” avec le crash, en octobre 2018 d’un appareil du même type de la compagnie Lion Air et qui s’est abimé 13 minutes après le décollage en mer d’Indonésie, a annoncé dimanche 17 mars la ministre éthiopienne des Transports. “Lors de l’enquête sur l’enregistreur des paramètres [FDR – Flight data recorder], des similarités claires ont été notées entre le vol 302 d’Ethiopian Airlines et le vol 610 de Lion Air”, a déclaré Dagmawit Moges au cours d’une conférence de presse, en précisant que le rapport préliminaire sur les causes du crash en Éthiopie serait publié dans 30 jours.

Interrogée à plusieurs reprises, la ministre des Transports n’a pas précisé quelles étaient ces similarités. Mais ce qui est avéré, ce sont des montées et descentes irrégulières constatées après le décollage du Boieng ET 302 d’Ethiopian airlines ainsi qu’une vitesse anormalement élevée au départ.

Le pilote aurait d’une “voix paniquée” signalé aux controleurs aériens des perturbations, avant de perdre le contact. Le crash du 10 mars a provoqué la mort de 157 personnes de 35 nationalités différentes. Il s’agit du second accident pour le Boeing 737 MAX 8 en moins de six mois. Ce qui a forcé de nombreuses compagnies aériennes à clouer au sol leurs avions, y compris aux Etats-Unis.

Hier dimanche, un hommage a été rendu lors de cérémonies religieuses aux victimes du crash à Addis Abeba et Nairobi au Kenya.

Mikado FM avec agences

Pin It

Commentaires fermés