G5 SAHEL: Ibrahim Boubacar Keita désigné président en exercice

IMG_6642

Les chefs d’états du Groupe G5 Sahel, à savoir le Niger, le Mali, la Mauritanie, le Burkina faso et le Tchad ont désigné le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, président en exercice du G5 Sahel.

C’était à l’issue du Sommet extraordinaire, tenu ce lundi 6 février 2017 au Centre International de Conférence de Bamako (CICB) sur la “Situation sécuritaire au Mali et son impact dans le Sahel”.

Dans son mot de clôture le président malien s’est engagé, devant ses pairs, à consolider les acquis sécuritaires et de défense. La tenue de ce sommet extraordinaire intervient dans un contexte sécuritaire fortement critique. Nous assistons ces derniers mois à une recrudescence inquiétante des actes terroristes dans l’espace sahélien comme l’attestent les attaques à répétition dans le Nord du Mali et au Niger.

Cette situation met les chefs d’Etat du Sahel devant leurs responsabilités et leur rappelle l’urgence de la lutte, voire la permanence de la lutte. « Il est indéniable que les terroristes se sont organisés pour nous conduire dans une longue et éprouvante guerre d’usure et de nerfs. Ces attaques qui visent les camps et casernes militaires ont pour seul but de saper le moral de nos forces de défense et de sécurité et de briser la psychologie de nos populations. », a souligné le président Sortant, Idriss Deby Itno qui a ajouté que « cette rencontre doit sonner l’alerte et donner une impulsion nouvelle à la guerre asymétrique que les pays du sahel mènent contre le terrorisme et la barbarie. »

C’est pourquoi, après avoir fait le bilan des actions menées, les Chefs d’Etats se sont penchés sur l’opérationnalisation de la force conjointe du G5 sahel. Il s’agira pour nous, selon le président Keita, de sécuriser de manière bilatérale les frontières : frontières Mali-Burkina, Mali-Niger, Mali-Mauritanie, etc… Pour mener à bien cette mission, les pays du sahel ne demandent que l’Assistance financière des partenaires européens et Américains. « On a des hommes pour conduire cette mission, nous demandons que l’assistance financière des partenaires... », affirme Deby.  Outre la sécurité, le G5 sahel se donne pour mission le développement des pays membres de l’organisation. C’est ainsi que dans son programme de développement, le G5 sahel envisage la création d’une compagnie aérienne « air sahel » pour servir les pays membres.

Le prochain sommet du G5 Sahel se tiendra, dans une année, à Niamey au Niger.

Poulo/malinet.net

Pin It

Commentaires fermés