Hadj 2017 : Quand La Mecque devient un nouveau temple du selfie

CaptureLe pèlerinage est un moment important dans la vie d’un musulman. Cinquième pilier de l’Islam, le hadj qui est l’occasion pour renouer avec la spiritualité et de se concentrer sur la foi, est devenu un lieu touristique à cause du selfie, une mode désormais incontournable.

Depuis le début du Hadj 2017, de nombreux pèlerins font des selfies à La Mecque, diffusé par la suite ces autoportraits sur les réseaux sociaux. En effet, cette nouvelle mode de plus en plus rependue, suscite de nombreuses critiques chez les conservateurs.

Alors que le Hadj, pèlerinage traditionnel à La Mecque, rassemble plusieurs millions de personnes sur les lieux saints, certains fidèles exhibitionnistes ne font que se prendre en photo pour exhiber leurs présences.

 Selon nos sources, du Tawaf, la circonvolution autour de la Kaaba, monument cubique au milieu de la Grande mosquée vers lequel les musulmans s’orientent pour prier, au Mont Arafat, lieu de prière et d’invocation, beaucoup d’entre eux immortalisent les différentes étapes du rituel en faisant des photos.

Manque de respect pour ces lieux sacrés ?

Selon des témoignages, les dignitaires religieux saoudiens jugent la pratique irrespectueuse envers l’Islam. « Beaucoup de pèlerins sont gênés par les appareils photo car cela entraîne selon eux une diversion par rapport aux réalités spirituelles », a indiqué Malek Chebel, anthropologue des religions, lors d’une interview qu’il avait accordé un média étranger.

D’après un professeur de théologie interrogé par l’AFP, il n’y a « pas de problème si les photos sont destinées à l’usage personnel et non à une large diffusion ». Cependant, si l’objectif est de se glorifier, elles sont illicites, notamment celles prises pendant les rituels du hadj.

Ce professeur de théologie a ensuite précisé que faire des selfies braverait le souhait du Prophète (pbsl) qui a dit lorsqu’il a effectué le hadj : « Oh Allah, je te demande un pèlerinage qui ne contient pas de vantardise ! ».

Les pèlerins sont donc appelés à la retenue. Ils ne devraient pas diffuser leurs selfies sur les réseaux sociaux. Le pèlerinage est une affaire spirituelle et non touristique.

Poulo/malinet.net

Pin It

Commentaires fermés