Hèrèmakono : calme précaire après la mort de 15 civils

15 morts et de nombreux blessés, c’est le bilan provisoire de l’attaque survenue lundi dernier dans les villages de Hèrèmakono, Bambara. Ces localités sont situées respectivement dans les régions de Ségou et Mopti. Ces attaques, qui interviennent après d’autres menées la semaine dernière, témoignent d’une recrudescence de l’insécurité au Centre du pays. Selon le préfet de Niono, qui était sur les lieux, la situation sur place « est calme et tout sera mis en œuvre pour traquer les auteurs ».

L’attaque est perpétrée par des hommes armés non identifiés. Ils sur une quinzaine de motos avant de faire irruption ce lundi dans un hameau situé dans la commune de Hèrèmakono à 10 km de Niono. Selon des sources locales, les assaillants ont d’abord encerclé les habitations. « Ils ont ensuite commencer à tirer dans tous les sens », rapportent les mêmes sources. Un premier bilan fait état de 13 personnes tuées et sept blessées dont trois en situation grave. Aujourd’hui, ce bilan a été revu à la hausse. Plusieurs sources évoquent un nouveau bilan de 15 morts.

Le gouverneur de Ségou s’est rendu sur place pour « constater les faits » et « apporter de l’aide aux blessés ».

L’attaque de Hèrèmakono intervient alors dans le cercle de Djenné, deux autres personnes ont été tuées et une autre blessée le même jour au marché.

A Tombouctou, un commerçant a été enlevé lundi soir à son domicile dans le quartier Hamabangou. Les ravisseurs ont aussi emporté son véhicule. Ce matin, cet enlèvement a provoqué une journée ville morte dans la localité.

Aussi, entre Bandiagara et Tégrou dans le centre du pays, des hommes armés non identifiés ont tué 4 personnes et blessés deux autres le vendredi dernier.

Pour les autorités localités, le calme est revenu ce matin dans le hameau de Hèrèmakono dans la commune de Heredon-sayana suite à la visite d’une délégation officielle conduite par le gouverneur de la région. Selon le préfet du cercle de Niono « toutes les dispositions seront prises pour traquer les auteurs afin que justice soit faite ».

Studio Tamani

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>