Kidal : Malgré l’accord, l’assassinat des militaires maliens est célébré

azawwLa mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale risque d’être fortement compromise par l’attitude sournoise des groupes armés signataires.

Hier 17 janvier 2018, les groupes rebelles et terroristes ont célébrés dans la ville de Kidal, le 6ème anniversaire de leur victoire sur l’armée malienne et le début d’une rebellions et des attaques terroristes sur tout le territoire du Mali et dans le Sahel.

Le 17 janvier est considéré comme un jour de trahison pour bon nombre de Maliens, car il marque le déclenchement des attaques ciblées contre l’armée malienne. Contre toute attente, les Maliens se sont réveillés avec la provocation du MNLA appuyé par une coalition de terroristes et de narcotrafiquants.

Des groupes homogènes qui se sont signalés par l’agression barbare contre les militaires maliens dans le Nord du Mali. C’est cet anniversaire triste et macabre que le MNLA a célébré le 17 janvier dernier dans la ville de Kidal en grande pompe, toute honte bue.

Si cette journée encore célébrée, rappelle pour eux la date officielle de la déclaration de guerre au gouvernement malien, cela signifie que l’avenir demeure incertain pour la mise en œuvre définitive de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale.

Baraka/malinet.net

Pin It

Commentaires fermés