Mali d’hier : DAKAR accueille le président Moussa Traoré pour sa première sortie

Moussa-Senghor1-546x365L’édition du 19 avril 1969 de L’Essor titrait sur la première visite à l’extérieur du président Moussa Traoré, depuis le coup d’Etat qui l’a porté à la tête du pays le 19 novembre 1968. « Première rencontre entre Senghor et Moussa Traoré, une initiative qui renforcera les relations bilatérales entre le Mali et le Sénégal », affichait le quotidien national en manchette. Publié sous la direction du Comité militaire de libération nationale (CMLN), L’Essor devenu « La voix du peuple » après le changement de régime, faisait un compte rendu de la visite d’une journée du nouveau chef d’Etat à Dakar.

« Le chef de l’Etat malien a eu l’initiative heureuse de cette rencontre qui marque non seulement son désir ardent de mieux faire comprendre les causes profondes des événements du 19 novembre 1968, mais aussi sa ferme volonté de trouver un terrain d’entente et de collaboration fructueuse avec ses voisins immédiats de l’Organisation des Etats riverains du fleuve Sénégal (OERS) », écrivait l’envoyé du journal, Amadou Gagny Kanté.

Avant de s’envoler pour Dakar, le président Moussa Traoré avait expliqué que ses entretiens avec son homologue sénégalais « porteront sur les problèmes communs à nos deux pays, ainsi que sur ceux relatifs à l’Afrique et au monde ».

Parti de Bamako le 18 avril à 8 heures, le lieutenant Moussa Traoré était de retour dans la soirée vers 20h30. Le président Traoré était accompagné des lieutenants Filifing Sissoko, Mamadou Sanogo, Tiécoro Bagayogo, tous membres du Comité militaire de libération nationale. La délégation comprenait aussi Mamadou Aw, ministre du Plan, de l’Equipement et de l’Industrie et Sory Coulibaly, ministre délégué à la présidence du CMLN.

Le président Moussa Traoré et sa délégation ont été accueillis à leur descente d’avion par le président de la République du Sénégal Léopold Sédar Senghor, entouré du président de l’Assemblée nationale, du président du Conseil économique et social, des membres du gouvernement et du doyen du corps diplomatique.

Assistés de leurs collaborateurs, les deux hommes d’Etat ont tenu, en fin de matinée, une séance de travail au palais présidentiel sénégalais. D’après le communiqué conjoint publié à l’issue de la visite, les deux chefs d’Etat ont eu « un échange de vues sur les problèmes africains et internationaux dans une atmosphère extrêmement franche et fraternelle ».

Les présidents Moussa Traoré et Léopold Sédar Senghor ont constaté, avec satisfaction, l’excellence des relations entre les deux pays et ont décidé de tout mettre en œuvre pour le renforcement de leurs liens de coopération. « Ils ont réaffirmé leur attachement à l’OERS et ont décidé de conjuguer leurs efforts pour la consolidation de cette organisation, un des instruments essentiels de la réalisation rapide des objectifs de développement que se sont assignés les 4 Etats frères de la Guinée, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal », souligne le communiqué conjoint.

Près de 50 ans après, l’OERS, devenue aujourd’hui l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), continue d’être un instrument d’intégration sous-régional ayant à son actif de nombreuses infrastructures de développement.

B. TOURE

L’Essor

Pin It

Commentaires fermés