Menaces de mort contre l’imam Haidara de Dravéla : Deux agents affectés pour sa sécurité!

C’est désormais une autre vie que mènerait l’imam de la mosquée de Dravela. En effet, le vendredi dernier, l’imam Mohamed Lamine Haidara avait tenu des propos grossiers contre la communauté musulmane relatifs au maintien Soumeylou Boubèye Maiga à la tête du gouvernement. Il avait, dans son Koutouba, fustigé les leaders du haut conseil islamique qui mèneraient un faux combat et de façon égoïste et rancunière.

Cela n’a pas été sans conséquence. Des fidèles qui, en dépit de l’erreur verbale de l’imam, avaient accepté de prier, n’étaient pas rentrés chez eux. Ils avaient voulu en découdre avec lui. Mais des mesures sécuritaires avaient pu limiter et escorter l’imam vers la sortie.

Hier, lundi18 février 2019, le directeur de la police nationale aurait désigné deux agents pour assurer la sécurité dudit imam à son domicile mais aussi à la mosquée. Toujours d’après nos sources au sein de la mosquée, suite aux mécontentements des populations de Dravela, une réunion aurait eu lieu ce même lundi, dans ladite mosquée, après la prière de 16h00.

Cette réunion était conduite par des dissidents venus discuter du licenciement de l’imam fautif. Cette source nous précise que depuis les événements, l’imam en question est de plus en plus rare à la mosquée. La violence n’est pas une solution, surtout contre des imams faillibles contre tout autre citoyen. L’État devrait, à cet effet, veiller à leur intégrité et à celle de leur famille.

http://www.figaromali.net

Pin It

Commentaires fermés