Présidentielle 2018 : Jeamille Bittar n’est pas dans la course

jeanmille bittarIl dit avoir pris cette décision avec humilité pour ne pas être comme ceux qui donnent le mauvais spectacle de la démocratie malienne

Le président du Mouvement Citoyen pour l’Attenance, le Travail et la Transparence (MC-ATT), JeamilleBittar n’est pas candidat à la présidentielle du 29 juillet. Il a fait cette annonce lors d’un point de presse qu’il a animé le samedi 23 juin au siège du parti sis à Badalabougou. C’était en présence des membres du Comité exécutif de son parti. Ledit point de presse s’inscrivait dans le cadre de la mise en œuvre de l’une des recommandations issues de la 1ère convention du parti MC-ATT, tenue le 12 mai dernier, dans le pavillon des sports du Sade Modibo Keita. JeamilleBittar dira qu’il a pris cette décision avec humilité pour ne pas être comme ceux qui donnent le mauvais spectacle de la démocratie malienne.

Le parti reste muet sur des éventuelles consignes de vote lors du scrutin du 29 juillet prochain. Toutefois, selon son président, le MC-ATT ne ménagera aucun effort pour soutenir et accompagner tous les candidats aux élections législatives et régionales.

Bien que sollicité par le Comité exécutif national de son parti, d’être leur porte étendard pour la présidentielle de 2018, cette décision de Bitttar n’est pas surprenante. En effet, le président MC-ATT qui s’est évertué à entreprendre, pendant des mois, les démarches auprès de tous les acteurs politiques les leaders religieux prônait le consensus avant tout processus.

Dans le cadre de la présidentielle de 2018, M. JeamilleBittar dira qu’il a entrepris toutes les démarches pour sensibiliser les uns et les autres pour faire comprendre que c’est ensemble qu’il faut réussir pour le Mali. Selon lui, le temps ne lui a pas permis de rassembler autour de cet idéal. Dans les échéances à venir, il ne doit avoir d’autre vainqueur que le Mali a t-il dit.

Selon Bittar, le parti s’est démarqué de la Majorité et de l’Opposition et qu’il ne faudrait donc pas faire un effort intellectuel compliqué. Le président de MC-ATT a souligné que le Mali vit des heures cruciales de son histoire et que son destin repose sur l’effort de ses filles et fils. « Le cœur de notre préoccupation reste le Mali et la réconciliation de tous les maliens. Les difficultés d’aujourd’hui ne sont pas insurmontables. Il nous faut dépasser nos egos et privilégier le dialogue et la réconciliation de tous les Maliens », a justifié JeamilleBittar.

DK

22 septembre

Pin It

Commentaires fermés