Présidentielle du 29 juillet : 7 probables candidats signent la charte de la Convention des bâtisseurs

moussa sinkoA l’actif de M. Aboubacar Doucouré, du Mouvement Patriotique Pour le Mali (MPM), des probables candidats à la présidentielle du 29 juillet prochain, regroupés au sein d’une alliance politique et sociale dénommée «Convention les Bâtisseurs» ont animé le vendredi 8 juin 2018 une conférence de presse au cours de laquelle la charte de ladite Convention a été signée. Sept probables candidats ou leur représentant étaient présents à cette rencontre et ont signé le document. Il s’agit du candidat Clément Mahamadou Dembélé du CPC Maliko, de Hamadoun Touré de l’Alliance Kayira, de Housseyni Amion Guindo de la CODEM/PUR, de Moussa Sinko Coulibaly de la Plateforme pour le changement, de Moussa Mara, YELEMA, de Modibo Sidibé du NPP et de Mountaga Tall de l’UMA.

En effet, cette Convention a pour but de «protéger le Mali, d’apporter des vraies réponses aux problèmes d’ordre économique, politique, sécuritaire, social et culturel. Ainsi, il ressort de la charte lue par le plus jeune candidat de cette convention que les bâtisseurs s’engagent à mutualiser tous les efforts humains, matériels et logistiques, avant, pendant et après les élections pour la transparence et le bon déroulement des échéances électorales. Aussi, chaque candidat signataire ainsi que ses représentants défendent les intérêts de tous les candidats pendant tout le processus électoral.

Pour la présidentielle du 29 juillet prochain, trois cas de figure s’offrent aux différents candidats. Dans le premier cas de figure, les candidats de la Convention s’efforceront à obtenir une candidature unique ou à défaut un nombre restreint de candidats pour cette présidentielle. Ici, il ressort de la charte que le candidat qui franchira le premier tour de cette élection sera soutenu et accompagné par l’ensemble des signataires du présent protocole et ce pendant et après la période électorale. Aussi, en cas de victoire, le candidat s’engage expressément à tenir compte des points clés dans les programmes des autres.

Le deuxième cas de figure serait si deux candidats signataires de la présente charte se retrouvent au second tour de la présidentielle. Dans ce cas, précise la charte, «chaque candidat votera librement pour le candidat de son choix afin de préserver l’unité et l’impartialité de la Convention». Le troisième et dernier cas qui se pose est lié au fait que si aucun candidat de la convention n’est présent au second tour. Là, dit la charte « une décision engageant l’ensemble des candidats sera prise par consensus et à défaut, à la majorité».
En outre, la charte prévoit des dispositions pour d’autres élections comme les législatives, régionales et les municipales.

Pour ces élections, la charte précise que « chaque signataire est libre de présenter ses candidats sur une liste mais que la priorité est donnée aux listes communes de la Convention pour la mutualisation des ressources humaines, logistiques et matérielles». Toujours, concernant ces élections, au cas où plusieurs membres de la convention se présentaient dans la même circonscription, la charte indique que «la liberté est donnée à chacun de composer des listes avec les membres de la convention ». Et lorsqu’un membre compose avec une liste de structure non membre de la convention, «ce dernier perd automatiquement tous droits et privilèges de la convention et ce pour les élections à venir».

Quant au fonctionnement, il faut retenir que la Convention des Bâtisseurs est composée d’une Commission électorale, d’une Conférence des Présidents ou candidats, d’un secrétariat général. Aussi, à ces collèges peuvent s’ajouter des Commissions ad hoc à toutes fins utiles.
Dans leur prise de parole, chaque président ou candidat ou leur représentant ont pris l’engagement d’œuvrer pour le Convention et le Mali.

Quant au facilitateur, M. Aboubacar Doucouré du Mouvement Patriotique Pour le Mali (MPM), il a été salué par l’ensemble des présidents de la Convention pour ses efforts dans la mise en place de cette plateforme d’alliance.
Il importe de souligner que les candidats Moussa Mara et Housseyni Amion Guindo étaient représentés respectivement par le 1ier Vice-président du parti YELEMA et le secrétaire général de la CODEM.

Dieudonné Tembely

Infosept

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>