Tombouctou et Taoudénit : Cet accord qui a valu l’installation des autorités intérimaires

tomboucouAprès un mois de bras de fer avec les différentes parties signataires de l’accord, le Congrès pour la justice dans l’Azawad (CJA) a obtenu un accord sur l’essentiel des points de revendication soumis au gouvernement.

L’information a été donnée par le chef militaire du CJA le colonel Abass Ag Mohamed Ahmad dans un communiqué rendu public hier mercredi. Celui-ci informe l’opinion nationale et internationale qu’il a décidé de retirer ses hommes de Tombouctou. « La trentaine de pick-up qui avaient pris le contrôle de la ville de Tombouctou depuis un mois, ont été retirés. »

guilleLes arrangements qui vont permettre la mise en place des autorités intérimaires à Tombouctou dont le processus était bloqué depuis un mois.

Après quatre reports, l’installation des autorités intérimaires de Tombouctou se réalise enfin. La cérémonie qui vient de démarrer ce jeudi 20 avril 2017 avec l’allocution du 1er adjoint au maire de la commune urbaine de Tombouctou, a lieu grâce à la satisfaction des 9 points des revendications du CJA. Ceux-ci sont entre autres :

  • Le CJA a eu un site de cantonnement à Gargando.
  • L’adjoint du chef d’antenne DDR à Taoudeni
  • L’adjoint du chef d’antenne DDR à Tombouctou
  • Le Conseiller au chef d’antenne DDR de Tombouctou
  • 1 conseiller spécial auprès du gouverneur de Tombouctou
  • 1 conseiller spécial auprès du gouverneur de Taoudeni
  • 1 membre dans la commission nationales DDR
  • 1 membre dans la commission nationale Intégration
  • Son quotas pour les patrouilles mixtes

Par ailleurs, le CJA est en attente du reste de ses revendications en ce qui concerne l’ensemble des organes de mise en œuvre de l’accord. Selon la même source, il ne ménagera aucun effort pour son insertion totale dans tout le dispositif dudit l’accord.

Le CJA a été fondé le 10 octobre 2016. Il se revendique comme le mouvement de la tribu touarègue des Kel Ansar. Il affirme vouloir défendre les intérêts et la sécurité de sa communauté présente dans la région de Tombouctou et la région de Taoudénit. Il ne se déclare pas en guerre contre le gouvernement malien et affirme vouloir intégrer le processus de paix. Les membres du CJA cherchent alors à avoir une influence dans l’installation des autorités intérimaires dans le cadre de la mise en place de l’Accord d’Alger1.

Le groupe était dirigé par Hama Ag Mahmoud, ancien ministre malien qui avait rallié le MNLA en 2012. Il a été remplacé début décembre 2016 par Azarock Ag Inaborchad. Le chef de la branche militaire est le colonel Abass Ag Mohamed Ahmad.

Poulo/malinet.net

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>