UA : Le président Al Sissi met l’accent sur l’unité africaine pour combattre les grands maux 

alssi“Travaillons main dans la main pour combattre le terrorisme », voilà l’un des voeux du tout nouveau président en exercice de l’Union africaine, entré en fonction ce 10 février lors de l’ouverture officielle du sommet d’Addis Abeba. Dans son discours inaugural, Al Sissi, qui a remplacé, Paul Kagame à la présidence de l’institution panafricaine, a annoncé le lancement en 2019 de la première édition du forum d’Assouan pour la paix et la sécurité, sur les rives du Nil.
Pour l’égyptien, il est tout aussi essentiel de relancer les activités du centre post-conflit au Caire. Mais à Assouan, il s’agira surtout d’un forum de coordination pour aider les nations en situation de post crise à émerger. En améliorant la sécurité de façon durable et en harmonisant les mécanismes de paix pour assurer une réponse aux crises multiformes. Pour Al Sissi :”Le terrorisme est un cancer qui touche les nations africaines et volent aux populations leur avenir”.

S’il assure de la continuité des réformes institutionnelles entreprises par son prédécesseur, Al Sissi prône aussi l’approche développement afin de trouver des emplois durables pour les populations et faciliter la réinsertion sociale ainsi que le retour des personnes déplacées, dont le sort est au coeur du Sommet.

Non sans oublier de lancer un message aux femmes, afin de réaliser leurs rêves et d’envisager de nouvelles perspectives. Al Sissi rêve d’une Afrique forte, industrialisée et appelle les nombreuses multinationales à venir y investir en dépit du contexte sécuritaire fragile.

En remerciant Paul Kagame pour ses efforts, Al Sissi s’est engagé à renforcer les acquis et à
moderniser les outils et capacité de l’UA avec cet esprit qui caractérisait l’Égypte de Gamal Abdel Nasser, à l’avant garde des grands combats contre le colonialisme et la dépendance extérieure. ” Notre continent a surmonté de nombreuses épreuves. Nos faiblesses sont dans la division. Nous devons mettre l’accent sur des solutions africaines car l’Afrique est la mieux placée pour trouver des solutions aux intérêts de ses populations et éviter l’exploitation extérieure…”

MDD
Envoyée spéciale à Addis Abeba

Pin It

Commentaires fermés