Une pépinière de plus de 150 000 plants d’arbres pour le Cercle et la Région de Gao

https://minusma.unmissions.org/sites/default/files/styles/full_width_image/public/field/image/img_5747.jpg?itok=PvFvWuBr

La MINUSMA, à travers son Unité en charge de l’Environnement a inauguré, le jeudi 16 novembre 2017, son tout premier projet à impact rapide dans le domaine de l’environnement. Destiné à aider le Cercle de Gao mais également toute la région, à passer au vert, ce projet est exécuté par l’Association des Pépiniéristes-Maraîchers “LAFIAT” de Djidara avec la collaboration du Cantonnement des Eaux et Forêts du Cercle de Gao. Financé par la MINSUMA, pour un montant de 21.789.060 F CFA, il doit durer six mois.

 Les membres de l’Association des Pépiniéristes-Maraîchers “LAFIAT” de Djidara n’auraient jamais cru qu’ils pouvaient un jour, transformer un endroit particulièrement aride et sablonneux en pépinière. « C’est chose faite aujourd’hui, grâce à ce financement de la MINUSMA que nous remercions du fond du cœur, » a confié le président de ladite association, M. Saidou Abdou.

 L’Association des Pépiniéristes-Maraîchers œuvre pour lutter contre les effets du changement climatique et agit concrètement pour la protection de l’environnement. « La tâche n’est pas facile mais, elle est réalisable, » a poursuivi son Président qui est un passionné et un amoureux de la terre et des arbres. « Un arbre, c’est comme un être humain. Nous devons le traiter avec gentillesse et lui procurer tous les soins et l’attention dont il a besoin, » a-t-il souligné.

 https://scontent-frt3-2.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/q81/p720x720/23737924_1445268988923896_6844176361689713344_o.jpg?oh=daefbf4461632b66738927012e524b3b&oe=5AAB96DD

 Avec un climat de type sahélo-saharien, la région de Gao est désertique. L’eau y est rare et donc précieuse. Un appui au développement et à la promotion de l’utilisation d’arbres et d’espèces arbustives à croissance rapide, à des fins environnementales est une nécessité pour contribuer à freiner la dégradation de l’écosystème et améliorer la couverture végétale de l’ensemble de la région.

« C’est une première dans l’histoire de la région de Gao qu’un partenaire, en l’occurrence la MINUSMA, apporte son appui à un projet végétal aussi important pour la conservation de notre écosystème, » a dit M. Amadou Salidou Maiga, technicien supérieur en eaux et forêts au Cantonnement des Eaux et Forêts du Cercle de Gao. En effet, ce service public apporte son appui technique à ladite association pour faire de ce projet un réel succès.

 Le jeudi 16 novembre a donc eu lieu l’inauguration de ce projet. M. Issa Thioune de la Section des Affaires Judiciaires et Pénitentiaires (SAJP), a représenté la MINUSMA à cette cérémonie qui a aussi vu la participation de M. Mamadou Saliou Maiga, Représentant du Gouverneur de la Région de Gao, de M. Moussa Souma Maiga, Chef Songhoy, de M. Younoussa Adama, Chef du Quartier de Djidara, mais aussi, de M. Alhousseini Daouré, Président de la Chambre de l’Agriculture et de nombreux autres invités. « Qui dit eau dit, potentiellement, vie. Qui dit vie, dit arbre, » a déclaré le Représentant de la Mission onusienne lors de son allocution. Il a aussi souligné l’importance de cette initiative qui « contribuera non seulement à végétaliser toute la région et contribuera aussi à relancer son économie ».

 https://scontent-frt3-2.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/q84/p720x720/23737826_1445267648924030_1283492674901106217_o.jpg?oh=fa95875041028b9fab173328ec3402bb&oe=5A9AD040

 Cinq mois seulement après le début de sa mise en œuvre, le projet ‘”LAFIAT” se prépare déjà à mettre à la disposition de la population plusieurs espèces de plants forestiers et fruitiers qui contribueront à la réalisation d’une bonne campagne de reboisement, en vue de lutter efficacement contre la désertification.

Le projet met à contribution 21 personnes dont 5 femmes, tous évoluant dans le domaine de la production de plants forestiers et fruitiers. « Petit à petit, mes moyens de subsistance s’améliorent. Mes enfants ont retrouvé le chemin de l’école grâce à ce projet, » a témoigné Mme Safaraou Seybou, mère de 3 enfants qui y travaille depuis le lancement du projet.

 Grâce à cet appui de la Mission onusienne, non seulement le sol de Gao reverdit mais, en plus, la couverture végétale s’est améliorée. Dans cette pépinière poussent en effet des variétés d’arbres (cadaba farinosa, anogeissus leiocarpus, hyphaena thebaica, moringa, etc.), qui peuvent subvenir à certains des importants besoins nutritionnels des enfants et des femmes en âge de procréer. Avec ses 150 000 plants et bien gérée, cette pépinière pourrait devenir une source de revenus aussi pérenne qu’écologique pour toute la région de Gao.

 Depuis le début des opérations de maintien de la paix de l’ONU en 1948, la MINUSMA est la première mission à avoir reçu du Conseil de Sécurité, le mandat d’appuyer à la sauvegarde du patrimoine culturel et de maîtriser l’impact environnemental de ses activités. Sur les aspects environnementaux, la MINUSMA participe activement à la campagne “Greening the Blue”, en français, “verdir le bleu” (ou faire en sorte que l’ONU assume ses responsabilités environnementales et diminue son impact en la matière), lancée par l’ancien Secrétaire général des Nations Unies BAN Ki-Moon en 2010.

 https://scontent-frt3-2.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/q81/p720x720/23674915_1445267872257341_3528237514747856492_o.jpg?oh=0c52c88a664b7759753459bd15958b82&oe=5AACF383

Pin It

Commentaires fermés