Le ministre Moulaye Ahmed Boubacar à la SONATAM: ” ” Nous avons constaté qu’un bon système de gestion était en place, tant sur le plan technique que sur le plan comptable…” 

10

(de gauche à droite: DG de la SONATAM, M. Issouf Traoré et le ministre Moulaye Ahmed Boubacar)

Le ministre en charge du développement industriel et de la promotion de l’investissement, M. Moulaye Ahmed Boubacar était ce jeudi 1er novembre 2018, à la Société Nationale de Tabac et Allumettes du Mali (SONATAM), sise à la zone industrielle de Bamako. (ci-dessous images)

Cette visite de terrain s’inscrivait dans le cadre de la prise de contacts avec les différents services relevant de son département. Après avoir sillonné les différentes chaines de production de l’usine ( qui produit 4200 tiges de liberté/minutes) et  l’entrepôt de stockage des matières premières et des produits finis, en compagnie du Directeur Général de l’usine, M. Issouf Traoré, Moulaye Ahmed Boubacar, accompagné d’une délégation de son département, s’est dit très satisfait.

Parmi les départements du développement industriel dans notre pays, dit-il, l’usine de fabrication des cigarettes et allumettes est en très bonne position, pour plusieurs raisons. ” Nous avons constaté qu’un bon système de gestion était en place, tant sur le plan technique que sur le plan comptable, le système de gestion du personnel est très bien assuré, ils tiennent compte de normes comptables modernes….”, il s’en est réjoui.

Sonatam, l’un des plus grands contributeurs aux recettes de l’Etat

Fruit de la coopération Sino-malienne, la SONATAM, créée en 1965 avec un capital à 100% public, appartient aujourd’hui à quatre actionnaires, dont l’Etat malien comme actionnaire majoritaire avec 38,5%. En tant qu’entreprise individuelle ayant pour objet la production, l’importation, la commercialisation et la distribution de cigarettes, la société est aujourd’hui l’un des plus grands contributeurs aux recettes de l’Etat.

” La sonatam, une structure de 246 personnes, fait près de 70 milliards de fcfa de chiffre d’affaires par an, avec une contribution de 52 milliards de fcfa au trésor national“, indique son Directeur Général, M. Issouf Traoré. Ce fleuron historique de l’industrie du Mali, entend devenir une usine de référence en Afrique de l’ouest, grâce au  projet Dunhill qui vise l’extension de la Sonatam et l’acquisition des machines modernes pour la fabrication des cigarettes de marque Dunhill.

Ce projet qui mobilise un investissement de plus de 10 milliards FCFA, dont le financement est assuré par le Groupe Impérial Tobacco, partenaire de la Sonatam, est extrêmement important. Il va, sans doute, être à la base de créations d’emplois, de richesses et faire même de notre pays, un pôle d’exportation de cigarettes.

Malinet.net

12345678

Pin It

Commentaires fermés