45 degrés à l’ombre : un ramadan 2019 caniculaire pour les Maliens

Trop chaud ! Le soleil à son zénith, aux alentours de 13h, épargne bien peu de jeûneurs en ce mois de Ramadan 2019. Si certains se réfugient dans les mosquées ou les bureaux, d’autres recherchent l’ombre fraîche des arbres ou celles des boutiques en plein centre ville. “Lorsqu’il n’y a aucune nécessité de circuler en ville, je préfère rester dans mon arrière boutique”, confie ce commerçant de vélos. “A mon avis, mieux vaut économiser ses forces jusqu’à la rupture, et ne pas chercher une insolation sous les 40 degrés”, souligne cet agent de sécurité, à la porte d’une clinique bamakoise.

Il reste que ces températures caniculaires ne sont pas faîtes pour arranger tout le monde en période de carême. Pour beaucoup, elles sont dues au réchauffement climatique qui menace la planète.

Pour cet internaute malien, on a coupé trop d’arbres au Mali, ces dernières années, ce qui présage d’un avenir dangereux pour le climat au Sahel. “Au lieu de cuisiner au charbon de bois, qui nous coûte notre environnement, misons sur le gaz” préconise, le Dr Richard Dolo, habitué du terrain.

L’an prochain, le Ramadan tombera au mois d’avril. Si la période de chaleur dure à peu près trois mois, elle laissera place en juin aux premières pluies salvatrices. D’ici, là, chaque jeûneur, devra prendre son mal en patience, en prenant bien soin de boire beaucoup d’eau, le matin, tout comme lors de la rupture du jeûne. L’hydratation est la clé, préconisent la plupart des médecins. !

MDD

Mikado.fm

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>