Bamako, la libération des 3 combattants du gatia exigée

gatiaDes combattants du Groupe d’auto-défense imghad et alliés (gatia) ont été arrêtés le 26 octobre 2017 à kalaban au domicile d’un douanier, Mohamed AG aboubacrine par les éléments de la sécurité d’état.

Selon la Porte-parole de la coordination des femmes du gatia, Ibrahim AG erzaghi, Hamza AG ghamrata étaient venu à Bamako pour se soigner. La coordination des femmes du gatia demande à la jeunesse du gatia maa à joindre leurs voix pour la libération immédiate et sans délai de ses camarades pour que la confiance revienne entre les femmes du gatia et leurs dirigeants.

« Nous rappelons aux dirigeants de la plateforme, du gouvernement en général et du gatia en particulier que la détention illégale de ces combattants peut créer d’autres fissures à l’intérieur de notre organisation au moment les trois parties font tout pour se rapprocher, dans l’intérêt de la république du Mali », indique la coordination.

Elle demande en conséquence leur libération pour instaurer la confiance entre la base du mouvement et leurs dirigeants d’une part et l’État d’autres parts. Le silence sur l’arrestation de ces combattants est inadmissible surtout que les familles de ces éléments n’ont aucune information sur la situation de leur détention, déplore-t-elle.

Poulo/malinet.net

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>