Barkhane: le Danemark veut s’engager au Sahel avec deux hélicoptères et 70 soldats

helicoCopenhague, – Le Danemark a annoncé jeudi son intention d’engager des moyens matériels et humains aux côtés des forces françaises de  l’opération Barkhane luttant contre les groupes jihadistes au Sahel. Le gouvernement de Lars Lokke Rasmussen va proposer au vote des  parlementaires danois l’envoi de deux hélicoptères de transport EH101 et 70  soldats à partir de la fin 2019 et pour un an.

“Il est crucial pour la sécurité du Danemark et de l’Europe que nous  contribuions à la stabilité dans la région. Les groupes terroristes au Sahel  représentent une menace contre notre sécurité”, a écrit dans un communiqué le
chef de la diplomatie, Anders Samuelsen. Artisan d’une politique migratoire restrictive, le gouvernement danois
“espère du même coup juguler l’afflux de réfugiés” vers l’Europe, a ajouté le  ministre de la Défense, Claus Hjort Frederiksen.

Membre de l’Otan, le Danemark, qui avait déjà apporté une contribution  réduite à la force Serval remplacée par Barkhane en juillet 2014, participe  par ailleurs à la Mission des Nations unies au Mali (Minusma), avec des avions
de transport et des forces spéciales. Depuis 2014, la France a déployé quelque 4.500 hommes au Sahel dans le  cadre de l’opération Barkhane qui vise à lutter contre les groupes jihadistes  opérant dans la région et au Sahara.
Les violences jihadistes se sont néanmoins propagées du nord vers le centre  et le sud du Mali, et le phénomène déborde sur le Burkina Faso et le Niger  voisins, se mêlant souvent à des conflits intercommunautaires.
Des zones entières du Mali échappent encore au contrôle des forces  maliennes, françaises et de l’ONU, régulièrement visées par des attaques,  malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix, censé isoler
définitivement les jihadistes, dont l’application accumule les retards.
gab/hdy/jh
AFP

Pin It

Commentaires fermés