Camp para de Djicoroni : Des parents de soldats expriment leur colère

maniBamako, 03 octobre (AMAP) Les femmes et les enfants du camp du 33è Régiment des commandos parachutistes de Djicoroni-para, sont sortis mercredi, en fin d’après-midi, pour exprimer leur colère face aux attaques, dans la nuit du dimanche au lundi, à Mondoro et Boulkessi, qui ont fait 25 morts, quatre blessés et une soixantaine de disparus du côté des Forces armées maliennes (FAMa), a constaté l’AMAP.

Il était environ 17 heures lorsque les manifestants ont bloqué l’avenue Mohammed VI, l’axe Boulevard de l’indépendance-Sébénikoro avec des barricades faites de pneus enflammés et agitant des foulards.

Le camp de Boulkessi est occupé, en majorité. par des éléments du 33è Régiment des commandos parachutistes. Certains d’entre eux figureraient parmi les victimes des attaques terroristes.

Les manifestants ont, durant des heures, exprimé leur mécontentement face à ces attaques meurtrières dont sont victimes les FAMa. Ils ont réclamé la dotation des soldats en matériels adéquats pour faire face à la situation dans les zones où ils sont déployés.

On a signalé d’autres manifestants, rassemblés sur la route de Koulouba, le Palais présidentiel, et de Kati, devant un camp militaire, qui ont demandé des informations précises sur le nombre exact de victimes des récentes attaques.

BD/MD (AMAP)

Pin It

Commentaires fermés