Décès de Monsieur El Hadj Youssouf Traoré , médaillé d’or de l’indépendance du Mali.

necroLa nation rend un dernier hommage solennel à un « Caïlcedrat de la savane politique du Mali »

Le Président de la République , Chef de l’Etat ,Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, Grand Maître des Ordres Nationaux a participé aux obsèques de feu El Hadj Youssouf Traoré, médaillé d’or de l’Indépendance , éminente personnalité politique,illustre figure emblématique de l’US RDA et ancien compagnon du Père de la Nation Feu Président Modibo Keita.

Le défunt était un Père chéri de IBK à qui il dédiait un poème , un tableau et une attestation pour lui témoigner de son grand patriotisme et de l’amour qu’il porte en le Mali.

A chacune de leur rencontre lors des grands événements notamment les fêtes de l’indépendance du Mali au monument de l’Indépendance, Feu El Hadj Youssouf Traoré un des derniers médaillés d’or de l’indépendance du Mali était la première personnalité à être saluée par IBK après qu’il ai sacrifié au dépôt de la gerbe de fleurs sur le monument de l’indépendance. « Monsieur le Président de la République Son Excellence Ibrahim keita vous êtes un grand patriote , vous aimez le Mali et tous les maliens et dignes fils du Mali doivent vous aidez à encore bâtir ce beau pays de Modibo keita » aimait dire feu El Hadj Youssouf Traoré à IBK avec une voix assurante caractéristique de sa seule personnalité avant de remettre au Chef de l’Etat un tableau et une attestation qui illustrent le sens de sa parole . IBK a toujours voué une marque d’estime et de respect avec une attention particulière envers son père chéri au point que lors des cérémonies commémoratives des anniversaires du Père de la Nation Feu President Modibo Keita , les deux amis se congratulaient longuement devant le cimetière de Hamdallaye où repose le Père de notre nation . Raison pour laquelle lors des témoignages durant les obsèques , Monsieur Coulibaly beau frère de feu El Hadj Youssouf Traoré, au nom de la famille Traoré éplorée a déclaré « Merci , merci IBK pour tout ce que tu as fais, connu ou inconnu des uns et des autres , Dieu vous en soit reconnaissant ,merci IBK ».

Feu Youssouf Traoré dit. « Gouverneur » pour les intimes du conseil des sages de l’UM- RDA une des voix sûre du Mali et grand conseiller de la jeunesse malienne est décédé le lundi 03 Septembre 2018 à l’âge 94 ans chez lui à Missira.

Le Premier ministre ,Chef du gouvernement, les Présidents des Institutions de la République, les membres du gouvernement,les anciens premiers ministres et de nombreuses grandes personnalités ont pris part aux côtés du Chef de l’Etat lors des obsèques de l’illustre disparu grand commis de notre pays et natif de Mopti Gangal.
Feu El Hadj Youssouf Traoré repose désormais au Cimetière de Niarela.

La cérémonie solennelle présidée par IBK a été marquée par les témoignages des parents et compagnons , la famille du défunt , la lecture de l’oraison par le Président de l’UM RDA , la présentation des condoléances du Chef de l’Etat , Grand Maître des Ordres nationaux par le Grand Chancelier des Ordres nationaux du Mali, la sonnerie aux morts et la prière rituelle religieuse.

Dors en paix « Gouverneur » Amen
Madou’s Camara
Crédits photographies Madou’s

PRESENTATION DES HONNEURS FUNEBRES A FEU EL HADJ YOUSSOUF TRAORE AU NOM DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT, GRAND MAITRE DES ORDRES NATIONAUX
(Mercredi le 05 septembre 2018)
– Excellence Monsieur le Président de la
République, Chef de l’État, Grand Maître des
Ordres nationaux ;
– Monsieur le Premier ministre, Chef du
Gouvernement ;
– Honorable Président de l’Assemblée
Nationale ;
– Excellence Messieurs les anciens
Présidents de la République ;
– Madame et Messieurs les Présidents des
Institutions de la République ;
– Mesdames et Messieurs les membres du
Gouvernement ;
– Messieurs les anciens Premiers
ministres ;
– Distinguées Personnalités en vos titres,
rangs et qualités tout protocole observé ;
– Mesdames, Messieurs ;
Puisse Allah (SWT) l’Omnipotent, le Très Miséricordieux, dans toute sa mansuétude, accompagner de sa Grâce nos prières et notre recueillement, pour le repos de l’âme de nos défunts et pour la consolidation d’un Mali prospère et uni.
Au lendemain de l’investiture du Président de la République, Chef de l’Etat, Grand maître des ordres nationaux, nous voilà réunis en
ce funeste après midi, pour accompagner à sa dernière demeure l’un de ceux qui faisaient son admiration, l’un des derniers caïlcédrat de la savane politique du Mali que la nation à élevé au Pinacle au lendemain de notre accession à l’Indépendance.
Oui, il s’en est allé l’impétueux El Hadj Youssouf TRAORE, l’un des derniers médaillés d’Or de l’indépendance. Cet orateur hors pair qui avait le patriotisme chevillé au corps, disait toujours tout
haut ce que beaucoup pensaient tout bas.
Cet Administrateur Civil natif de Mopti, a été de tous les combats pour notre accession à l’Indépendance et pour la formation civique
et morale de la jeunesse du Mali de l’époque.

Avec sa disparition, brûle une grande bibliothèque, avec sa mort c’et un pan important de notre culture politique et sociale qui s’en est allé.
Qui contera maintenant à cette jeunesse déboussolée la lutte intrépide des Soudanais pour l’indépendance du Mali ? Qui nous narrera désormais, avec tant de conviction, tant de certitude,
l’épopée de ces hommes et femmes qui ont bravé, sous la pluie, sous la canicule, jour et nuit, les sbires du Colonisateur ? Qui
désormais attisera avec tant de foi et de ferveur la flamme vacillante de l’honneur, de la dignité, du patriotisme dans le cœur de nos compatriotes ? Feu El hadj Youssouf TRAORE ne nous disait-il pas lors d’une interview au cinquantenaire de l’accession de notre pays à l’indépendance, je cite :’’ un pays ne vaut que par la valeur de ses
hommes…il faut que les gens aiment leur pays, qu’ils soient de bons patriotes..’’ Quelle parcelle du territoire malien ne porte pas
les empreintes de cet infatigable lutteur, au regard perçant, à la voix sûre, porteur devant l’Eternel du message de paix, de fraternité, de
l’honneur et de la dignité du Peuple ? ‘’Moi j’ai fait tous les cercles du Mali, un à un’’. Kidal, Ag Elhock, Taoudéni, Tessalit. Kayes, Mopti…
Celui qui disait, qu’il se battra jusqu’à son dernier souffle pour le Mali, ce mali éternel à qui aucun avatar ne peut irréversiblement
arriver, ce Mali sa patrie, a hélas laissé les siens en rade à la veille de l’investiture du Président de la République, quelques instants
avant de recevoir le carton l’invitant à cette cérémonie.
Hélas ! Comme le disait Montaigne, ‘’tous les jours vont à la mort,le dernier y arrive’’.

Pour feu El Hadj Youssouf TRAORE, ce jour
fatidique est arrivé ; et pour le Peuple malien tout entier, la perte incommensurable car pour reprendre le Sage, nous savons
pertinemment qu’ ’’Il y a des larmes qui ne cessent jamais de couler, des vides qui ne se comblent pas, des souvenirs que rien
n’efface et des personnes qu’on ne remplace jamais…’’
Ce fonctionnaire émérite doublé d’un politique endurci par d’âpres luttes pour la dignité de l’homme malien en particulier et de
l’Africain en général, a su imposer le respect et la reconnaissance à ses compagnons et aux plus hautes autorités de son pays. Les
décorations suivantes, à lui décernées, sont le gage de cette gratitude :
*Commandeur de la République du Libéria en 1962 ;
*Médaille d’Or de l’Indépendance du Mali en 1966 ;
*Officier de l’Ordre national du Libéria ;
*Grand Officier de l’Ordre national du Mali en 2015 ;
*Ordre de l’Eléphant Militant Emérite de l’UM-RDA en 2016.
Ce patriarche jovial, plein de joie de vivre et à qui on ne donnait pas son âge (94 ans !) faisait honneur à cette vision de Douglas Mc
Arthur lorsqu’il disait, je cite : ‘’On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années, on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal. Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l’âme.’’
Feu El Hadj Youssouf TRAORE, puisse votre exemple inspirer les générations présentes et futures, afin que triomphent les idéaux de
patriotisme, de dignité, de l’honneur du sens élevé du sacrifice qui vous étaient si chers, et pour lesquels vous vous étiez toujours
battu.
Au nom de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Grand Maître des Ordres Nationaux, au
nom des membres du Conseil des Ordres Nationaux et à mon nom propre je présente à la famille, aux Parents, amis, Alliés et sympathisants de l’illustre disparu, mes condoléances les plus émues.
’’Le Mali n’oubliera jamais ceux de ses dignes fils qu’il a perdus…Qu’Allah leur accorde à tous une place au paradis.’’
Que la Terre vous soit légère, très regretté El Hadj, Youssouf
TRAORE AMEN !
Mamadou Camara
Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

Pin It

Commentaires fermés