Fin du conflit fratricide à Kidal, des engagements signés à Anéfis

cmaDans le souci de mettre fin définitivement au conflit fratricide qui oppose la CMA à la plateforme et en conformité avec les engagements pris à Bamako le 20 septembre 2017, les deux parties ont organisé une rencontre à Anéfis du 5 au 10 octobre 2017.

A l’issue de plusieurs jours de discussions, les deux mouvements sont parvenus à un compromis pour l’application de l’accord de cessez-le-feu du 20 septembre dernier. En effet, ils ont mis en place 4 commissions, à savoir les commissions chargées de la sécurité, de la justice, de la politique et de la réconciliation.

Ci-dessous, les engagements signés entre les différentes parties :

Début d’application des engagements du 20 septembre issus des concertations d’Anafif entre la Plateforme et la CMA

Dans le souci de mettre fin définitivement au conflit fratricide qui oppose la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) à la plateforme et en conformité avec les engagements pris à Bamako le 20 septembre 2017, les deux parties ont organisé une rencontre à Anafif du 5 au 10 octobre 2017.

Cette rencontre a procédé en plus de la commission de haut niveau à la mise en place de quatre commissions de travail :

* La commission de sécurité ;

*La commission de justice ;

*La commission politique ;

*La commission de réconciliation.

Lesquelles commissions ont abouti à des propositions consensuelles. Chacune d’elle élaborera son plan d’action.

A l’issue des travaux, les deux parties ont convenu de ce qui suit :

  1. Takalote est l’une des bases militaires de la plateforme ;
  2. Tout mouvement de troupes vers un autre lieu doit être coordonné et convenu en amont entre les parties ;
  3. Chaque mouvement de troupes doit être encore à l’avance et muni d’un ordre de mission dument signé par les responsables attitrés ;
  4. L’accès de l’aube des parties à une zone contrôlée par l’autre exige une coordination entre les parties, la possession d’un ordre de mission dument signé et le respect des mesures sécuritaires en place :
  5. Les deux parties ne sont responsables que des éléments de leurs mouvements ;

6.Le déploiement des troupes militaires de la plateforme à Takalote se fera après le contact avec la délégation venue de Bamako, (Médiation et Gouvernement) ;

Deux semaines après le déploiement des troupes de la plateforme à Takalote, la commission sécuritaire se réunira pour discuter de tous les arrangements sécuritaires conformément aux engagements pris par les parties ;

  1. La mise en place d’une commission spéciale de justice composée de cinq (05) cadis présidée par Cheick Hamdi Ould Mohamed Lamine;

* Les deux parties conviennent du transfert de tous les dossiers non jugés devant cette commission ;

* Cette commission est chargée de recevoir et traiter tous les contentieux et différends dont elle est saisie ;

*Ladite commission tiendra sa première réunion sept jours à partir, de la signature du présent document pour établir son programme d’activités et décider de la date du démarrage de ses travaux ;

* Les victimes ont le droit d’interpeller devant cette commission spéciale toute personne leur ayant causé des dommages ;

* En cas de difficulté notoire de faire comparaitre un accusé, son mouvement prendre toutes les mesures pour le faire comparaitre. Le cas échéant, les deux mouvements s’entraident pour le faire devant la commission.

En cas d’échec, son mouvement notifie par écrit à la commission spéciale de justice son désengagement par rapport à lui ;

*A partir de la signature de ce document, tout individu se rendant coupable d’homicides, spoliation de biens ou tout autre acte nuisible à la vie des populations s’expose à des sanctions sévères et ne pourra bénéficier d’aucune couverture.

Ce document est un tout dont la mise en œuvre entre en vigueur dès sa date de signature, sa présentation au gouvernement du Mali, à la médiation internationale et à la Minusma à travers la Commission Technique de Sécurité (CTS)

Annafif, le 10 Octobre 2017

Pour la CMA : Mohamed Ag Najim

Pour la Plateforme : Mohamed Ag Bachir

Malinet.net

Pin It

One thought on “Fin du conflit fratricide à Kidal, des engagements signés à Anéfis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>