Frontière Niger-Mali : Le trafic des citernes suspendu

labeLe Mali à bord d’une nouvelle pénurie de carburant. Après l’attaque armée contre l’armée malienne à Labézanga, une localité du Mali proche de la frontière avec le Niger, les autorités douanières auraient ordonné de surseoir jusqu’à nouvel ordre, le trafic des camions-citernes dans la zone.

Selon des sources bien introduites, ce mercredi 11 octobre, plusieurs citernes étaient bloquées à la frontière Niger-Mali, pour des raisons évidentes de sécurité à Labezanga.  En attendant, le lot de citernes existant à Ansongo, pourrait continuer sur la capitale, a appris malinet.net.

Si cette situation perdure, il pourrait avoir une pénurie de carburants dans beaucoup de stations-services de Bamako et de l’intérieur du pays. Un mort, 4 blessés et un véhicule emporté, c’est le bilan de l’attaque d’un poste de l’armée malienne à Labezanga à la frontière Mali-Niger par des individus non identifiés.

Une information qui a été confirmée par le directeur de la division de l’information et des relations publiques de l’armée, DIRPA.

Poulo/malinet.net

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>