Grogne à Fana contre des assassinats dont d’une fillette Ramata Diarra âgé d’à peine 5 ans

32286671_376928599381128_1083208039294566400_nÀ Fana deux corps ont été retrouvés ce matin sans têtes dont un enfant albinos de 6 ou 8 ans.

Cette énième découverte a écœuré les populations qui accusent les autorités de laxisme voir de complicité face à ces criminels d’où cette révolte populaire.
La population marche vers les différents services de l’État et menace de les saccager. 
La route Fana-Ségou-Bamako est bloquée. Le centre ville est mouvementé
Les chefs de services : préfet, député, juge et autres autorités ont quitté la ville sous la pression populaire.
Quelques agents de garde et la population se trouvent actuellement devant la maison du sous-prêfet et le tribunal de Fana pour sécuriser les lieux.
La tension est à son comble.

Décidément, Fana devient tristement célèbre par des faits criminels pour lesquels le laxisme de la justice et des autorités est pour beaucoup.

Malinet.net

Pin It

Commentaires fermés