IBK à la conquête de l’AEEM !

aeePrès de 500 écoles n’ont pas encore rouvert cette rentrée. La promesse un étudiant un ordinateur se fait toujours attendre.

 Des salles de spectacles, des bâtiments privés, abritent les cours de plusieurs facultés de la capitale. C’est dans cette situation que le président IBK a généreusement offert un véhicule à l’association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) décriée par plus d’un pour sa médiocrité et son penchant pour la violence.

Adversaires politiques, anciens du syndicat d’étudiants, étudiants et même enseignants y voient un flagrant délit d’achat de conscience. Au-delà de l’acte politiquement ‘’incorrect’’, puisqu’il entre en ligne droite de la campagne présidentielle de 2018, l’évidence demeure la politisation de l’AEEM, qui depuis belle lurette flirte avec les dignitaires de Koulouba contre une garantie de poste après l’interminable cycle universitaire.

L’actuel coordinateur de l’AEEM, Abdoul Salam Togola, dont certains contestent la présence à la tête du syndicat au motif qu’il n’est plus étudiant aura beau voulu nous faire croire son indifférence à la politique, ses nombreuses apparitions aux côtés de l’honorable Timbiné à l’occasion de rassemblements politiques plaident en sa défaveur.

De plus, les thèses de son intronisation par Moussa Timbiné, ancien membre de l’AEEM, aujourd’hui député du parti au pouvoir sont monnaies courantes. Entre autres corrélations conduisent à qualifier de stratégie de conquête, le cadeau d’IBK à l’AEEM.

Mais le président IBK, bien qu’il soit dans une démonstration de force ne doit pas perdre de vue les limites de marges de manœuvres de l’instrument de propagande qu’est devenue l’association des élèves et étudiants du Mali ; autant le rappeler à IBK, la colline du savoir n’est pas la meilleure piste qui mène à Koulouba.

Diando/malinet.net

Pin It

Commentaires fermés