La Procureure de la CPI reçue en séance de travail par le ministre Tiena Coulibaly

 fatouLa Procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI), Mme fatou Bensouda est au Mali depuis le mardi 17 octobre 2017 pour une visite de travail de 48 heures.

Cette visite intervient alors que plus de 15 associations et organisations de la société civile d’Afrique de l’Ouest se sont réunies à Bamako pour créer le Front international des sociétés civiles panafricaines (Fispa) dont la première action du Fispa a été de porter une plainte auprès de la Cour pénale internationale contre l’ancien président Nicolas Sarkozy pour avoir « causé la mort de l’ancien président libyen Khadafi et plus de 50.000 personnes ».

Au cours de son séjour au Mali, elle aura un agenda très chargé. 

C’est justement dans cette veine qu’elle a eu une séance de travail mardi 17 Octobre 2017 avec les Ministres de la Défense et des Anciens Combattants, Tiena Coulibaly, de la justice et des droits de l’homme, Mamadou Ismaël Konaté et de la sécurité, le Général Salif Traoré. La rencontre s’est déroulée dans les locaux du ministère de la Défense et des Anciens Combattants. 

A sa sortie, la Procureure a signalé qu’il a été question du procès de condamnation du terroriste malien, Almaq ag Faqi et la saisie de la CPI par le gouvernement malien depuis 2012. L’occasion était opportune pour elle de féliciter le gouvernement malien, principalement le ministre en charge de la justice et des Droits de l’Homme pour l’effort et l’excellent travail qu’il abat au niveau interne et surtout international.

A cette rencontre, on notait également la présence du chef d’état-major Général des armées, le Général M’bemba Moussa Keita ainsi que les chefs d’Etat-major et directeurs de service. Les entrevues ont pris fin par l’offre d’un cadeau symbolique à la procureure de la cour pénale internationale Fatou Bensouda par le Ministre de la justice et des droits de l’homme. La procureure de la Cour pénale Internationale, après les autorités militaires elle entend rencontrer ce mercredi les autorités politiques et les organisations de la société civile du pays.
2ème Cl Oumou Diakité

Pin It

Commentaires fermés