Mali: Il s’appelle Makan Diawara animateur d’une radio islamique à Bamako. Il est l’un des ravisseur de Ibrahim Kontao.

42225990_1952507458169331_8108346592068632576_nSelon nos informations, il a fait ses études primaires à l’école fondamentale de Banakanbougou. Commerçant au départ , il avait une quincaillerie appelée quincaillerie Islamique, située non loin de l’église catholique de Banankabougou. C’est lui qui installait gracieusement les tentes dans la mosquée de Banankabougou les vendredis. Il était subitement devenu prêcheur, comme les gens de la Dawa.

Ancien grand danseur de zouglou, il a fait une première partie de son enfance en côte d’ivoire, avant d’être envoyé chez le frère aîné de son père à Banankabougou. En bon sarakolé, il abandonne les bancs au profit du commerce, dans lequel il s’achète une Rav4 ancien modèle pendant que ses autres camarades continuaient à avaler à pied des kilomètres qui les séparaient du lycée Ibrahima Ly où il était élève avant d’abandonner. Il avait leur calme, religieux et serviable mais…l’apparence est vraiment trompeuse. Il est devenu ce radical inhumain.

Il a été pisté par les services de renseignement et reconnu comme un membre clé du groupe de ravisseurs. C’est au quartier de Sotuba que leur planque à été localisée où il gardait depuis le 3 septembre le vieux imam Kantao. Il a été arrêté et est entrain de vomir les noms des complices parmi lesquels des proches très proches de l’imam Kantao.
On a frôlé le pire car ayant montrer leurs visages à leur victime, ils finiraient par se débarrasser de lui même après avoir reçu la rançon de deux millions qu’ils avaient demandé à sa famille.

Fin de carrière pour lui, du moins si les juges s’assument.

A suivre.

J’ai signé

Source : Seydou Oumar TRAORÉ

Pin It

Commentaires fermés