Mali : un nouveau contingent de police déployé à Tombouctou manque de commissariat

Des éléments de police sont arrivés hier 9 janvier à Tombouctou comme l’a promis le premier Soumeylou Boubeye Maiga au mois de décembre lors d’une visite dans la ville. Mais à la surprise générale, leur site d’accueil n’a pas été aménagé, les exposant ainsi à l’insécurité.

Le premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga avait bouclé une visite de 48 heures à Tombouctou, le 14 décembre dernier. Le Chef du gouvernement avait annoncé le déploiement de 350 effectifs supplémentaires pour la sécurisation de Tombouctou et Taoudéni.

Escortés par les forces armées maliennes, un contingent de la police nationale est arrivé ce 9 janvier au soir à Tombouctou pour participer à la sécurisation de la ville comme l’a promis le premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga lors de sa visite au mois de décembre dernier. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévues.

Des négociations auraient été engagées

« Les jeunes policiers ont passé leur première nuit au camp militaire de Tombouctou alors que leurs supérieurs hiérarchiques quant à eux ont dormi à la direction régionale de la police», nous confie une source policière à Tombouctou.

Ce 10 janvier au matin, le contingent s’était dirigé vers le bâtiment qui lui est réservé dans un quartier périphérique au sud de la ville pour s’installer.

Vue extérieure de la porte du bâtiment qui devrait de servir logement au nouveau contingent de la police à Tombouctou. @Photo: Youssouf Ag Ibrahim pour Nord sud journal.

A la grande surprise des policiers, à leur arrivée, le bâtiment n’est pas aménagé pour la circonstance. Il n’y a aucun fil barbelé sur la clôture du bâtiment, ni aucune protection de mur encore moins un check-point devant le local, a constaté le correspondant de Nord sud journal à Tombouctou.

Joint au téléphone le maire de la commune Aboubacrine Cissé indique que le commissariat ne peut pas accueillir l’effectif. Des négociations auraient été engagées pour que les responsables d’une école située à côté de ce bâtiment mettent à la disposition des policiers un certain nombre des salles de classes mais sans succès.

Notre correspondant sur place s’est rendu sur les lieux. L’aménagement du site a démarré et les policiers semblent prendre leur mal en patience en attendant la réhabilitation du bâtiment.

Pour l’heure, le contingent sera logé au camp militaire en attendant la fin de travaux.

Par: YOUSSOUF AG IBRAHIM

Nord-Sud Journal

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>