Modibo Dembélé : « Adema aura un candidat en 2018, même s’il faudra chasser les membres du CE qui violent nos textes… »

ademaFace à la gravité de la situation et les risques que courent le parti ADEMA-PASJ, le SOS-Adema estime qu’il faut impérativement trouver une solution idoine afin d’éviter le déclin du parti.

C’est dans ce cadre qu’il a animé une conférence de presse le mardi 10 octobre 2017 à la maison de la presse, pour informer les militants du parti, l’opinion nationale et internationale du réel danger que court l’ADEMA-PASJ.

Pour sauvegarder les « acquis » et par respect pour « son statut de gardien de la démocratie », de 2012 à nos jour, l’ADEMA s’est mis dans un cycle d’accompagnement des présidents ATT (2002-2012) et IBK depuis 2013.  Ce processus d’accompagnement, selon le Coordinateur adjoint du SOS-ADEMA Modibo Dembélé, n’a pas apporté les résultats escomptés à cause de l’effritement du militantisme, la prédominance du « moi-personnel » au détriment de l’intérêt général et surtout des valeurs fondatrices de notre parti.

Si après les évènements de 2012 et les élections présidentielles de 2013, le parti a su rebondir lors des communales de 2016 en se classant 2è ; il n’est pas du tout évident qu’il puisse résister à une implosion en refusant de présenter un candidat aux élections présidentielles de 2018. Pour arriver à cette fin, le SOS dit avoir publié en premier un manifeste que le président du parti et certains membres du Comité Exécutif ont voulu réprimer.

Après cette attitude négative du président du parti, le Sos Adema, au dire de M. Dembélé a adressé une série de lettres invitants le CE à aller dans le sens de la mise en œuvre des recommandations issues de la 15è Conférence Nationale du parti. « Mas Hélas ! aujourd’hui nous constatons que le CE avec à sa tête le président du parti persiste dans la violation des articles 43 et 64 des statuts et 85 du Règlement intérieur » déplore-t-il.

Selon lui, le Sos-Adema est soutenu par des sections et le groupe parlementaire Adema. Si le président du parti et ses acolytes ne se conforment pas aux textes, les militants procéderont autrement. « Adema aura un candidat en 2018, même s’il faudra chasser les membres du CE qui violent nos textes… », a lancé M. Dembélé.

En rappel, le SOS-ADEMA est composé des membres clés du parti, notamment, Sambala Sidibé, Coordinateur du mouvement du SOS-ADEMA; Modibo Dembélé, Coordinateur-adjoint; Modibo Traoré, membre; Abdoul Karim Diamoutènè, membre; et bien d’autres.

Poulo/malinet.net

22281730_136492446988344_6398183372598655156_nadem

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>