Point sur les derniers développements de la MINUSMA : 1 289 combattants enregistrés dans le DDR, signature de la convention de financement de près de 2 millions de Dollars au fonds fiduciaire

onuJeudi 29 novembre 2018 a eu lieu le point de presse bimensuel de la Mission Multidimensionnelle Agrée des Nations-Unies au Mali (Minusma). C’était à son quartier général (QG). Cela a été l’occasion pour le porte-parole de la Mission, Mme Myriam Dessables, de faire la présentation des derniers développements des activités de la Minusma.

Comme à son accoutumée, la Minusma a organisé hier, jeudi 29 novembre 2018, un point de presse à son QG afin de faire le point sur les actualités de la Mission de l’ONU au Mali. À l’entame de ses propos, Mme Myriam Dessables a tenu à préciser que les Nations-Unies ont célébré à la date du 25 novembre dernier la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Occasion à laquelle le secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, a eu à indiquer : « La violence à l’égard des femmes et des filles est une pandémie mondiale. » Il poursuivait en ajoutant qu’il s’agit d’« Un affront moral fait à toutes les femmes et les filles, une marque d’infamie pour nos sociétés et un obstacle majeur à un développement inclusif, équitable et durable. »

À Mme Dessables de rappeler l’ouverture d’une campagne de sensibilisation de 16 jours autour du thème « Peindre le monde en Orange ». Une campagne organisée pour commémorer la date d’adoption des droits de l’Homme, le 10 décembre. Ce point de presse a également été l’occasion pour le porte-parole de la Minusma d’apprendre à la communauté nationale et internationale la tenue de la 29e session du comité de suivi de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issue du processus d’Alger à Bamako. « Cette session du comité de suivi de l’accord a porté sur la mise en œuvre de la feuille de route du 22 mars, la présentation des rapports des sous-comités thématiques, les avancées en matière d’exclusivité et la présentation du 2e rapport de l’Observateur Indépendant », explique Mme Dessables.

Elle n’a point oublié de noter puisqu’il s’agit de faire un point sur les derniers développements de la Mission, de mentionner la réception du chanteur Salif Kéita par le chef de la Minusma, Annadif, et ses adjointes, Mme Adamson et Mme Gasarabwe au siège de la mission. « M. Annadif a encouragé l’artiste, notamment dans ses actions de lutte contre les crimes rituels et la stigmatisation des personnes atteintes d’albinisme. M. Salif a quant à lui salué la présence de la Minusma au Mali », a précisé Mme Dessables.

La visite du conseiller spécial des Nations-Unies, Ibrahim Thiaw, au Mali, du 21 au 24 novembre dernier, au cours de laquelle il a été reçu par le chef de la Minusma, a également été mentionnée par le porte-parole au cours de cette rencontre avec la presse. Elle a précisé que cette rencontre s’est déroulée sur « l’objectif global du plan de Soutien de l’ONU pour le Sahel dans le cadre de la Stratégie Intégrée pour le Sahel de l’ONU ».

Outre cela, le voyage de M. Annadif à Ouagadougou, le 27 novembre dernier, pour prendre part à la Réunion ministérielle de relance du Processus de Nouakchott a été évoqué. C’est dans ce cadre d’ailleurs que Mme Dessables a expliqué : « Le processus de Nouakchott est un mécanisme de renforcement de la coopération sécuritaire entre 11 pays : l’Algérie, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Libye, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, le Sénégal et le Tchad ».

La signature de la convention de financement entre l’Ambassadeur du Royaume de Belgique au Mali, Adrien Theatre, et le représentant spécial d’Antonio Guterres au Mali, M. Annadif, d’un montant de près de 2 millions de Dollars au fonds fiduciaire pour soutenir la paix et la sécurité au Mali a également été au centre de ce point de presse. En ce qui concerne le processus du DDR, le porte-parole rappelle qu’à la date du 26 novembre, 1 289 combattants ont pu être enregistrés.

Fousseni TOGOLA

 Le Pays

Pin It

Commentaires fermés