Tueries au centre du Mali : À l’appel de Mahmoud Dicko, une grande marche est prévue le vendredi prochain à Bamako

20130221142412_mahmoud-dicko-4-3-600x312Quelques jours après la mort de plus de 160 civils à Ogossagou dans le cercle de Bankass, l’imam Mahmoud Dicko, le président du Haut Conseil Islamique (HCIM) invite les Maliens à une grande marche le vendredi 5 avril prochain à Bamako. Cette marche vise à dénoncer la mauvaise gestion du pays par le pouvoir actuel et les tueries au Centre du Mali.
A l’appel de l’imam Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique du Mali(HCIM), une grande marche est prévue le vendredi 5 avril prochain à Bamako. Et si lors de leur meeting géant au stade du 26 mars, en février, ils exigeaient la démission du Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maiga, cette fois ci, les leaders religieux musulmans veulent en découdre avec le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta himself. Dans une vidéo qui fait le buzz sur les réseaux sociaux, le porte parole de l’imam Dicko Issa Kaou Djim explique : « Depuis un moment, l’imam Mahmoud Dicko avait promis de faire appel à tous les Maliens, tout le monde est invité à sortir ce vendredi 5 avril, après la prière, à la place de l’Indépendance. Il ne s’agit pas seulement de Bamako, mais de tous ceux qui peuvent rejoindre la capitale par quelque moyen que ce soit pour répondre massivement à l’appel de Mahmoud Dicko. Il s’agit dire les derniers messages au président de la République, il ne s’agit pas cette fois du Premier ministre, mais du président Ibrahim boubacar keita… Il ne va pas entendre le message qui lui est adressé, mais il va plutôt le voir. Venez nombreux à la place de l’indépendance. Trop c’est trop. IBK saura que le pays ne lui appartient pas. Il lui a été confié. Le pays appartient au peuple. On ne peut pas tuer les gens n’importe comment et faire croire que ce sont les Peulhs et les Dogons qui s’entretuent. Ce n’est pas vrai. Ils veulent créer une guerre civile dans le pays. Sinon avant de vouloir dissoudre une milice, il faut d’abord mener une enquête…. »
À l’image de la Cofop, d’ores et déjà, des regroupements politiques ont appelé leurs militants à participer à la marche du vendredi. « La Coalition des Forces Patriotiques (COFOP), dans la poursuite de son combat pour le Mali, s’engage résolument à accompagner toute initiative allant dans le sens de consolider la paix, la quiétude et le vivre ensemble qui a toujours existé dans notre pays. C’est ainsi que la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) a appris avec enthousiasme l’appel de l’Imam Mahamoud Dicko pour un rassemblement le vendredi prochain 05 avril 2019 après la prière de Djoumah à la place de l’indépendance. Par conséquent, la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) lance un appel solennel à tous ses militants, sympathisants et au peuple malien à participer massivement à cette marche patriotique. », indique, dans un communiqué, la Cofop.
Lors d’un grand meeting, le dimanche 10 février 2019 au stade du 26 mars de Bamako, le Président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), Imam Mahmoud Dicko avait interpellé les autorités maliennes sur la situation difficile que traverse le Mali. Au cours du meeting, le Président du Haut Conseil Islamique du Mali, Imam Mahmoud Dicko a invité le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) à limoger le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga. S’il ne fait pas ça, dit-il, des actions d’envergure surgiront. « L’essentiel, c’est le Mali. Il faut que le peuple soit débout. Pourquoi ce conflit intercommunautaire maintenant ? Parce qu’il y a un complot. Ils veulent nous distraire pour s’occuper de l’essentiel », avait expliqué l’imam.
M.K.D
Le Républicain

Pin It

2 thoughts on “Tueries au centre du Mali : À l’appel de Mahmoud Dicko, une grande marche est prévue le vendredi prochain à Bamako

  1. aissa boubacar 4 avril 2019 à 8 h 00 min -

    il y a beaucoup de non dit dans notre pays!!!!!!!!
    qu’on fait ces leaders pour notre école malienne qui souffre depuis si longtemps
    qu’on fait ces leaders pour nos patients qui souffrent dans les hôpitaux depuis si longtemps
    qu’on fait ces leaders pour ces milliers de maliens clandestins depuis si longtemps
    qu’on fait ces leaders pour nos frères et sœurs d’armes qui meurent depuis si longtemps
    qu’on fait ces leaders pour ces milliers de maliens s depuis si longtemps

  2. aissa boubacar 4 avril 2019 à 8 h 05 min -

    Chasses aux sorcières ou règlement de compte?????
    il y a beaucoup de non dit dans notre pays!!!!!!!!

    pourquoi n’y a t’il pas eu une marche d’envergure?
    pour notre école malienne qui souffre depuis si longtemps
    pour nos patients qui souffrent et meurent dans les hôpitaux depuis si longtemps
    pour ces milliers de maliens clandestins depuis si longtemps
    pour nos frères et sœurs d’armes qui meurent depuis si longtemps
    pour ces milliers de maliens sans abri depuis si longtemps

    et pourtant toutes ces personnes appartiennent à des ethnies maliennes.