2e Session extraordinaire du CESC: Deux nouveaux secrétaires de bureau élus pour un an

Les travaux de la session extraordinaire de la 5ème mandature du Conseil économique, social et culturel (CESC) ont débuté, le Mardi 18 avril 2017, au siège de l’institution à Koulouba avec l’élection du 1er et du 2ème secrétaire du bureau respectivement Issa Sidibé et Mme Diarra Fatoumata Sidibé pour un mandat d’un an. La présente session qui est consacrée au renouvellement partiel du bureau du CESC se déroule sous la présidence de son président, Dr. Boukassoum Haïdara, en présence des membres du bureau.

Une semaine durant, les participants vont procéder à l’élection des présidents et des rapporteurs des différentes commissions qui composent le CESC. Il s’agit notamment de la commission économique et financière ; la commission affaire sociale et santé ; la commission science technique et environnement ; la commission culture et communication et la commission développement rural.

Cependant, il convient de signaler que les élections au sein du CESC se font à travers un bulletin secret permettant l’élection des membres du bureau en application des dispositions de l’article 4 de la loi n° 92 – 031 fixant l’organisation, le fonctionnement et les modalités de désignation des membres du CESC. Pour ce qui concerne l’élection des deux secrétaires du bureau, le premier du nom de Issa Sidibé a été élu avec 27 voix contre 20 pour Mamady Kané en remplacement du poste vacant de premier secrétaire du bureau précédemment occupé par Maouloud Ben Kattra, actuel ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Dans la foulée, le poste du deuxième secrétaire a été occupé par Mme Diarra Fatoumata Sidibé avec 32 voix contre 15 pour la deuxième secrétaire du bureau sortante, Mme Bathily Rokia Macalou.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le président du CESC, Dr. Boukassoum Haïdara a tout d’abord rappelé que ladite session se tient dans un contexte où le front social, particulièrement brulant, interpelle tous les maliens. Selon lui, l’institution qu’il dirige en tant que creuset de la société civile se réjouit du dénouement heureux de cette situation de grève dans le domaine de la santé. Il a saisi cette occasion pour féliciter le gouvernement et l’ensemble des acteurs sociaux pour leur esprit patriotique de solidarité et de responsabilité. Par ailleurs, il a remercié les responsables syndicaux pour leur implication personnelle dans la résolution de cette crise.

Moussa Dagnoko

Le Républicain
Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>