Abdoullah Coulibaly, président du comité Sommet Afrique-France : ‘’Nous comptons sur la puissance de la France pour le redéploiement effectif de l’administration et des forces armées sur l’ensemble du territoire malien’’

Abdoullah-Coulibaly

Le lundi 17 octobre 2016, le président du comité national d’organisation du sommet Afrique-France (Cnosaf), Abdoullah Coulibaly a offert un dîner à Thomas Melonio, conseiller Afrique de l’Elysée en marge de sa visite à Bamako. Ce dîner organisé à l’Institut des hautes études et Management (IHEM) a enregistré la présence de plusieurs personnalités dont les ministres, les anciens ministres, les diplomates accrédités au Mali, les opérateurs économiques et bien d’autres. Dans son speech, le président du Cnosaf a déclaré : « nous comptons sur la puissance de la France pour le redéploiement effectif de l’administration et des forces armées sur l’ensemble du territoire malien »

Dans ses mots de bienvenue à ses invités de marque lors de ce dîner galas, le président du comité national d’organisation du sommet Afrique-France (Cnosaf), Abdoullah Coulibaly a fait savoir que la visite de Thomas Melonio est une chance pour le Mali et un message clair sur la tenue du Sommet Afrique- France à Bamako, les 13 et 14 janvier 2017.

Avant d’ajouter que les mouvements terroristes continuent d’endeuiller le Mali et d’asphyxier son économie avec comme conséquence, l’effondrement du secteur du transport et celui du tourisme qui fait vivre les hôtels et les gargotes, c’est-à-dire de nombreuses familles à Mopti, Bandiagara, Hombori, Djenné, Tombouctou, Gao, Kidal, Taoudénit, Ménaka ou Nianfunké. « Citer ces villes, c’est une manière de parler de l’impact du terrorisme sur tout le Mali, tout le sahel et bien au-delà. C’est aussi une manière de dire à la France que dans cet espace géopolitique la place qui est la sienne ne peut être occupée par personne d’autre. Nous exprimons notre sincère reconnaissance à la France et continuons de compter sur sa puissance, sur son audience dans le monde et sur sa fine diplomatie pour le redéploiement effectif de l’administration et des forces armées sur l’ensemble du territoire malien », a-t-il dit.

A l’en croire, le Sommet est dédié à la consolidation du tissu social, à l’avenir et à l’ambition de renaissance du Mali. Pour Abdoullah Coulibaly, le Mali sera à hauteur du défi. « En nous confiant l’organisation du Sommet pour la deuxième fois, en moins de douze ans, le Président français, François Hollande et ses homologues africains signent à l’endroit de notre pays, un acte de confiance et de solidarité…Nous sommes profondément conscients que le sommet est une opportunité que nous devons saisir pour rassurer le monde, lui dire que le Mali demeure un pays fréquentable, une destination fiable et un cadre propice à l’investissement », a conclu le président du Cnosaf. Pour sa part, Thomas Melonio, conseiller Afrique de l’Elysée s’est réjoui d’être au Mali et d’avoir été honoré par ce dîner. Il a souhaité que le présent sommet soit meilleur que celui de 2005. Avant de rassurer l’accompagnement de son pays pour la bonne tenue de ce sommet. Le Comité National d’Organisation du Sommet Afrique-France s’est inscrit dans une démarche participative et inclusive pour faire de la mobilisation sociale le meilleur vecteur de l’appropriation du Sommet par les populations.

Aguibou Sogodogo

Le Républicain 

Pin It

One thought on “Abdoullah Coulibaly, président du comité Sommet Afrique-France : ‘’Nous comptons sur la puissance de la France pour le redéploiement effectif de l’administration et des forces armées sur l’ensemble du territoire malien’’