Accidents sur la route de Samé : Nouvel épisode tragique dans la série sans fin

SAME-300x200La route reliant Bamako à Kati en passant par Samé (communément appelée la route de Samé) a une nouvelle fois fait parler d’elle. Et pas en bien comme d’habitude. Un énième accident grave s’y est produit vendredi dernier dans l’après-midi. Plus précisément aux environs de 18 heures. Deux mastodontes (un camion Benne et un camion-remorque) sont entrés en collision causant des dégâts collatéraux parmi les motocyclistes. Le bilan est de deux morts, deux agents de la Garde nationale qui se rendaient à Kati, et des blessés.
L’accident s’est produit au niveau du poste de police dit du « Lido ». Selon un des policiers en service au poste au moment des faits, le camion Benne venait de la direction de la ville garnison de Kati avec son plein de chargement de dix tonnes de gravillons. Notre interlocuteur assure qu’en aucun cas, la vitesse ne peut être à l’origine de la collision. Selon lui, le véhicule roulait à une vitesse normale.
Quand le véhicule transportant le gravillon arrivait au niveau du rondpoint du « Lido », le camion-remorque lourdement chargé roulait dans le sens Bamako-Kati.  Il convient de préciser que c’était une heure de pointe. Une file de motocyclistes suivait le camion-remorque qui se dirigeait vers Kati.
Les motocyclistes se sont gardés d’engager des manœuvres de dépassement du camion-remorque. Ils attendaient que le camion Benne passe d’abord pour tenter de dépasser le camion-remorque. Tout d’un coup, le camion Benne chargé de matériaux de construction se dirigea vers la file de conducteurs allant en sens inverse. Il cogna violemment le camion-remorque avant de foncer tout droit sur les conducteurs d’engins à deux roues prêts à s’engager sur la voix. Il faucha six parmi eux.
Un des  gardes qui se rendaient à Kati fut tué sur le coup. Le second fut transporté d’urgence avec les autres blessés vers l’hôpital de Kati. Son décès sera annoncé quelques heures plus tard.
Le camion Benne appartiendrait à une société immobilière. Le conducteur transportait son chargement de gravillon pour un chantier à Bamako. Son chauffeur aurait subi de graves blessures, notamment à une jambe. Le choc avec l’autre véhicule a été si violent que le côté de la cabine réservé au chauffeur a été littéralement broyé. Il a fallu l’intervention des secouristes pour pouvoir tirer le conducteur de la cabine.
Au moment du passage de notre équipe de reportage le lendemain du drame, un autre camion benne du même type avait été dépêché sur place. Les ouvriers étaient en train faire le transbordement de son contenu.

Mh. TRAORE

L’Essor

Pin It

2 thoughts on “Accidents sur la route de Samé : Nouvel épisode tragique dans la série sans fin

  1. Il faut vraiment que les autorités prennent des dispositions car les accidents se multiplient de jour en jour.

  2. Cette route est beaucoup fréquentée donc je saï pas pourquoi elle doit rester gâter comme ça? ahhh le Mali.