Alerte sécurité : Des refugiés syriens à In-Khalil ; Des Pakistanais vendeurs de téléphones dans les rues de Bamako

bamako-avenue-pont-fahd-richardAlors que la situation sécuritaire du pays est toujours très préoccupante avec la recrudescence des attaques terroristes, plusieurs personnes se présentant comme des refugiés syriens sont récemment arrivés au Nord du Mali. Sur une vidéo largement partagée sur les réseaux sociaux, on y voit ces individus être accueillis les bras ouverts à In-Khalil, localité située dans la commune rurale de Tessalit, à plus d’une centaine de kilomètres au nord de Kidal. Pendant ce temps, des Pakistanais vendent des téléphones portables sur les grandes artères de Bamako. Sous l’œil indifférent des autorités.

Ces personnes estimées à environ une bonne centaine chercheraient à rejoindre le territoire algérien puis l’Europe. Ce nouveau détour serait à un durcissement de l’accès aux frontières européennes pour les ressortissants issus des zones en crise comme Irak, la Syrie ou encore l’Afghanistan. Une situation qui prévaut depuis les attentats de paris et les menaces d’attaques terroristes proférées contre d’autres capitales européennes.

Aujourd’hui, ces personnes profiteraient du laxisme de certains de nos Etats sahéliens pour rallier l’Europe. Dans cette vidéo, ce sont des éléments se réclamant de la CMA qui disent assurer la sécurité de ces individus qu’ils présentent comme de véritables indigents. C’est ainsi qu’ils lancent un appel à la Communauté internationales pour leur venir en aide.

Par ailleurs, nous avons aussi joint un membre de la Plateforme qui a requis l’anonymat, lequel dément formellement la présence de refugiés Syriens dans la localité In-Khalil. Pour étayer ses propos, il a souligné que celle-ci a d’ailleurs été officiellement remise hier aux forces des mouvements de la Plateforme après plusieurs mois sous le contrôle des ex-rebelles Kidalois.

Selon lui, cette histoire est montée de toutes pièces par certains ex-rebelles qui entretiennent toujours des connexions étroites avec des réseaux terroristes. Raison pour laquelle il appelle à une mise en œuvre rapide de l’accord de pax et réconciliation notamment dans ses volets sécuritaires prévoyant le cantonnement des mouvements armés.

Ainsi, certains profitent du fait que le nord du Mali n’est toujours pas entièrement sous contrôle pour se livrer à des trafics en tout genre (êtres humains, drogues, armes, etc..) . Pourtant il y a quelques jours un journal de la place affirmait la présence de refugiés Syriens sans dire avec certitude les localités ou ils se trouve ni leur destination finale.

Pour contre, une chose reste sure : c’est la présence de certaines personnes se présentant comme des pakistanais et qui se livrent au commerce de téléphones de dernières générations sur les grandes artères de Bamako. Ce qui est quand même surprenant : un déplacement de plusieurs milliers de kilomètres uniquement pour vendre des téléphones.

Aujourd’hui, il est plus que jamais nécessaire que les autorités du pays renforcent leur vigilance sur les mouvements suspects de certains individus pour éviter que le pays ne sombre dans l’irréparable.

Massire Diop

Source: L’Indépendant

Pin It

One thought on “Alerte sécurité : Des refugiés syriens à In-Khalil ; Des Pakistanais vendeurs de téléphones dans les rues de Bamako

  1. Si c’est des Syriens ou Pakistanais refugiers il n’y a rien n’a craindre, mais si c’est des mercenaire tueres recrutes par l’occident pour commetre des attentats dans le monde, alors il ya problem. Chose bizarre aussi, comment est ce que des refugiers vont quitter une zone de guerre pour une autre zone de guerre et la il y a problem encore. Tout compte fait, la nouvelles donne de l’occident est de semer la panique dans des zones riches en resources pour piller les pays soit disant que ces des zone de guerres comme en Iraq en Syrie en Lybie au Mali etc. L’occident ne vit que de la violence et la manipulation et c’est une bonne chose que les Maliens/Maliennes ont compris sauf ces homes politiques supportent toutes sorte de distractions et destructions preparer par l’occident pour piller un pays. Le problem aujourd’hui n’est pas l’occident mais des Africains qui prennent leur argent pour se detruire et detruire leur pays. Apres cette guerre, les Touregs vont finir comme les Soudanais du sud et l’oppresseur va partir en laissant la desolation elle.