ANSONGO : une dizaine de civils ont été tués mardi par des hommes armés

arrestation-maliDans le campement de Tighérifen dans la commune de Talatayte à une centaine de kilomètres d’Ansongo dans la région de Gao. Le vice président du Gatia Haballa Ag Hamzatta, qualifie l’acte de « lâche et atroce » des ennemis de la paix. Pour lui, ces forfaits visent à « torpiller le processus de paix et de réconciliation entre les communautés ».

Tamani

Pin It

2 thoughts on “ANSONGO : une dizaine de civils ont été tués mardi par des hommes armés

  1. Le processus de paix est déjà torpille,il ne reste qu’a l’Etat de prendre ces responsabilité et mettre fin aux atrocité qui ces dernières temps se voient partout dans le sud,nord,ouest,est du pays.
    Personne est libre et en sécurité dans ce pays, les ministres se succèdent et rien ne change.
    c’est de la mdrrrr totale

  2. Si l’Etat est fort il nous écrase et si l’Etat est faible c’est nous qui périssons tel est le cas pour notre Maliba,des choses qu’on pouvait passe toute une année sans voir on les voie tout au long de la journée.Des tueries,des cadavres partout ça ne reste que quoi maintenant.
    Qu’est ce que l’Etat attend pour la sécurité du territoire.au lieu de se mettre a la succession des postes ministériel il faut ‘d’abord assurer la sécurité de population.