Assemblée générale ce matin des syndicats de la magistrature: Vers la levée du mot d’ordre de grève

Après le dégel de leurs salaires du mois de septembre en début de semaine, sur instruction du Premier ministre, les leaders des deux syndicats de la magistrature (SAM et Sylima) seront en discussions ce matin à la Cour d’Appel de Bamako avec leur base pour évaluer la possibilité d’accepter la main tendue de la partie gouvernementale.

Afin de décrisper l’atmosphère entre les syndicats de la magistrature et le gouvernement, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga avait instruit son ministre de l’Economie et des Finances de dégeler les salaires du mois de septembre des magistrats grévistes.

Deux semaines après l’instruction du Premier ministre, les magistrats grévistes ont vu leurs salaires du mois de septembre virés en ce début de semaine. “Le ministre de l’Economie et des Finances a donné des instructions pour qu’on puisse nous payer. Mais ce n’est pas effectif pour tout le monde. Les payements ont commencé par certaines banques”, a confirmé un responsable des syndicats la magistrature.

“Pour l’apaisement du climat social et conformément aux instructions des plus hautes autorités, le gouvernement s’est engagé à rétablir le salaire du mois de septembre des magistrats dont les salaires avaient été retenus, pour fait de grève, suivant la lettre du 19 septembre du ministre de l’Economie et des Finances” avait indiqué le ministre de l’Economie et des Finances dans un communiqué en exécution de l’instruction du Premier ministre.

En réaction, les responsables des deux syndicats de la magistrature sont à pied d’œuvre pour convaincre leur base d’accepter cette main tendue du gouvernement. “On est en train de voir comment accéder à cette main tendue. Tout le débat de la semaine tourne autour de ça. La dynamique est enclenchée par la partie gouvernementale, et nous-mêmes en tant que dirigeants syndicaux, sommes en train de sensibiliser la base pour voir comment accepter cette main tendue”, a témoigné un responsable gréviste.

L’Assemblée générale de ce matin sera décisive pour la lever ou pas du mot d’ordre de grève illimitée en cours depuis plus de 90 jours.

Oumar B. Sidibé

  L’Indicateur Renouveau

Pin It

Commentaires fermés