Au Mali, l’Accord de paix toujours « menacé », selon le chef de la MINUSMA

MAHAMAT-SALEH-ANNADIFAyant pris fonction il y a six semaines, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations unies, Jean-Pierre Lacroix, a effectué sa première visite en Afrique, notamment au Mali, pour recueillir les vues des interlocuteurs maliens, examiner l’évolution de la situation politique et sécuritaire. Auparavant, il s’est rendu en Algérie et au Niger. A Bamako, il a rencontré la presse, le mercredi 17 mai 2017, accompagné du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies au Mali, Mahamat Saleh Annadif.

Cette visite est tout sauf anodine, car intervient à quelques semaines de l’examen prochain du renouvellement du mandat de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali). Une échéance pour laquelle un rapport doit être fourni sur la situation au Mali qui, selon M. Jean-Pierre Lacroix, est caractérisée par « la persistance des défis en matière de sécurité », surtout dans le Centre du pays, et la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation.

Déploiement d’une force onusienne au Centre

S’il a salué une « dynamique » en marche au Mali, le Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix pointe le manque en matière de capacité de la MINUSMA et a annoncé l’arrivée de renforts, le déploiement prochain dans le Centre du Mali d’une force de réaction venant du Sénégal. Il y aura aussi une addition d’équipements et de moyens technologiques. Le Centre (Mopti, Ségou, Koulikoro) est de plus en plus concerné par la dégradation des conditions sécuritaires.

http://sahelien.com/blog/au-mali-laccord-de-paix-toujours-menace-selon-le-chef-de-la-minusma/

Pin It

One thought on “Au Mali, l’Accord de paix toujours « menacé », selon le chef de la MINUSMA