Bamako : Une protestation pour exiger le départ du ministre des sports

mini

Plusieurs centaines de personnes composées du Collectif des 13 Clubs de Ligues, des supporters, joueurs et parents des joueurs ont marché ce matin sur le ministère des sports.

Du Stade Modibo Keita de Bamako au Ministère des Sports, les marcheurs ne demandent que la démission ou renvoi du ministre des Sports Housseini Amion Guindo qui, selon eux prend en otage le football malien depuis son arrivée à la tête du département de tutelle.

« Ministre menteur, démissionne ! », « on ne veut plus le ministre Guindo », sont entre autres des slogans scandés par les marcheurs qui, sous le soleil ardent, ne cessent d’essuyer leurs visages sur lesquels les sueurs impriment de sillons.

Selon les supporters il ne peut plus gérer le sport malien en général et le football en particulier, car il est de nature partiale. « Il n’a plus aucune solution pour régler la crise au sein du football malien », a laissé entendre les manifestants. Plusieurs établissements scolaires de médina-coura étaient contraints de fermer les portes, car les agitations ont fini par aboutir à un assaut entre les manifestants et les policiers qui lançaient des gaz lacrymogènes.

Cette manifestation qui vient d’avoir lieu, fait suite à la nouvelle décision du Bureau du Conseil de la FIFA qui a décidé hier lundi 4 décembre 2017, de nommer un comité de normalisation au sein de la Fédération Malienne de Football (Fémafoot), conformément à l’art. 14, al. 1a) et à l’art. 8, al. 2 des Statuts de la FIFA.

Cette décision est liée d’une part laquelle a annulé la procédure électorale ayant mené au blocage de l’AG élective du 8 octobre 2017 et, d’autre part, aux récentes tentatives infructueuses de la FIFA visant à rapprocher les différentes parties prenantes du football malien et ainsi sortir de l’impasse.

Le mandat du comité inclut les tâches suivantes : Gérer les affaires courantes de la Femafoot ; Elaborer, en consultation avec toutes les parties prenantes, de nouveaux statuts qui soient en conformité avec les Statuts et standards de la FIFA ainsi qu’avec la législation nationale obligatoire en vigueur ; Réviser les statuts des ligues, clubs, districts et regroupements sportifs et s’assurer de leur conformité vis-à-vis des statuts de la Fémafoot ; Identifier les délégués de l’assemblée générale de la Fémafoot ainsi que des ligues, clubs, districts et groupements sportifs ; et Organiser les élections d’un nouveau comité exécutif de la Femafoot.

Affaire à suivre…

Poulo/malinet.net

manifesmarche

Pin It

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>