Connexion internet au Mali : «#Mali100Méga » dénonce le débit faible et les prix inabordables

Au Mali, petites et moyennes entreprises se plaignent du ralentissement de leurs activités dû au faible et couteux débit offert par les fournisseurs d’accès à internet. Pour dénoncer la situation, depuis maintenant plusieurs mois un concept regroupant tous les utilisateurs du net dénommé  «#Mali100Méga » a vu le jour.

Après plusieurs activités de lobbying via les réseaux  sociaux, les responsables de « #Mali100Méga » étaient devant la presse le jeudi 3 septembre 2015 pour accentuer la pression en faveur d’une connexion de qualité au Mali. Selon les initiateurs « #Mali100Méga », est une initiative du secteur TIC du Mali pour une amélioration drastique des connexions Internet fixe tant en débit qu’en coût. Ils estiment que se  connecter  au Mali reste un véritable parcours du combattant. Ils ont donc besoin d’une connexion permanente, illimitée et haut-­‐débit à Internet afin de pouvoir travailler dans de bonnes conditions et d’être compétitifs sur un marché toujours plus mondialisé.  Parlant des sociétés qui fournissent des accès à Internet, le collectif «#Mali100Méga » dira que  Malitel, l’opérateur historique, bien que disposant de la boucle locale (les fils de cuivre qui apportent le téléphone) et donc de l’ADSL, est incapable de fournir une connexion Internet fixe de qualité. En ce qui concerne, la société “Orange-Mali”, qui  détient 96% du marché de l’internet fixe, ne fait rien pour améliorer la connexion internet.

Le débit maximal proposé aux usagers est de 384 kilobits pour un prix de 36.000 FCFA par mois. Ce débit n’a pas été augmenté depuis 2009 ! Le prix n’a pas non plus été réduit depuis 2010 !  A ce débit et à ce prix, le Mali est l’un des pays africains où la connexion est la plus faible et le plus chèrement facturée. Notre pays ne devance, en fait, que la Guinée-Conakry, qui plafonne à 256 kilobits pour à 83000 FCFA par mois.

« Nous souhaitons disposer immédiatement d’offre Internet fixe, illimitée, avec des débits en accord avec le monde d’aujourd’hui (de 8Mbps à 20Mbps) à des prix abordables (de 20 000F à 60 000F/mois) », déclare Tidiane Ball qui est un des membres. Les avantages de cette connexion haut débit pourraient entre autres, d’offrir plus d’opportunités et moins de temps perdu, notamment par la possibilité de faire plusieurs choses simultanément : envoi d’un gros fichier tout en continuant à travailler (recherches, e-­‐mail, etc.).

Renaud Gaudin, un autre membre explique qu’Orange-Mali utilise, en matière d’internet, la technologie WiMAX (BLR), avec des équipements de marque Alvarion qui limitent la qualité et la vitesse du débit fourni aux clients à 70 mégabits. En plus, il explique que les prix pratiqués par Orange-Mali sont trop élevés pour la bonne raison que cette entreprise achète une bande passante (canal qui transporte le flux internet) auprès d’Orange-Sénégal et Orange-Côte d’Ivoire. Les prix auraient été beaucoup plus faibles si Orange-Mali acquérait pour de bon sa propre bande passante. Ce qu’elle n’a pas fait jusqu’à présent malgré ses bénéfices colossaux (250 milliards FCFA en 2014). Les membres ont regretté que toutes les tentatives de rencontrer le ministre de l’Economie numérique et  le directeur de l’AMRTP soient restées infructueuses.

 

Abdoulaye Kéné  

Source: Delta News

Pin It

Commentaires fermés