Corruption à ciel ouvert : La devanture du siège de la BMS-sa est devenue le lieu de racket

BMS_Siege_427687328

Au Mali, la corruption de la police nationale a atteint un seuil inquiétant. Si bien que la population ne se sent plus confiante face à ces hommes et femmes sensés les protéger ainsi que leurs biens.

Que vous soyez pris en infraction ou pas, si vous vous faites contrôler par des policiers de la Compagnie de la circulation routière (CCR) à Bamako, il est probable que vous deviez donner un petit billet pour ne pas repartir à pied.

C’est ce qui se passe désormais au niveau du nouveau siège de la Banque malienne de solidarité (BMS-sa) à l’ACI où un dispositif de policiers déployé, à première vue donne l’impression d’être en face d’un détachement antiterroriste.

En effet, ces limiers ont été déployés pour deux raisons, selon des sources concordantes. Si la première consiste à instruire aux usagers de ne pas emprunter la voie bitumée entre le nouveau siège de la BMS-sa et le Centre de pour le développement (CFD), érigée en sens interdit sur demande de l’institution bancaire, il y a de cela quelques semaines, l’autre raison concerne la sécurisation de l’institution bancaire en question.

Pourtant, ce lieu semble être le nouveau puits de pétrole de ces policiers. Car, ils s’adonnent à des pratiques qui tranchent la sensibilité humaine. Tout usager qui, par inadvertance emprunte cette voie, se verra immédiatement déposséder de ces pièces, s’en état dame. Une jeune dame, à bord d’une voiture toyota drogba a été victime de ce contrôle tout sauf réglementaire hier lundi, aux environs de 12 heures.

En quittant vers l’immeuble Jean Marie Cissé pour emprunter la voie principale vers l’Escale gourmande, elle s’est vue entourer d’un tas d’agents. Malgré qu’elle fût en possession de tous les documents exigés, elle n’a pas été à l’abri de coup de bec.

Si la corruption devient de plus en plus le mode privilégié, le citoyen ordinaire n’aura plus foi en la police.

Poulo/malinet.net

Pin It

One thought on “Corruption à ciel ouvert : La devanture du siège de la BMS-sa est devenue le lieu de racket