Début d’hivernage: Bamako entre beau temps et désagréments

cca

La grande pluie qui a arrosé la ville de Bamako de minuit d’hier à aujourd’hui, a fait l’objet d’un ouf de soulagement. Pour certains, elle a atténué la grande chaleur qui régnait, et pour d’autres,  ce fut l’occasion pour qu’ils puissent vider leurs latrines dans les rues.

On a coutume de dire qu’après la pluie, c’est le beau temps. Mais cela n’est pas le cas de Bamako. Après la pluie de ce matin, dans certains quartiers comme Daoudabougou, Niamakoro et Bozola pour ne citer que ceux-ci, sortir n’était point une partie de plaisir. Il fallait pouvoir marcher tel un chat sur un toit de paille. Pour cause, les  rues étaient remplies d’eaux souillées. Ainsi, il fallait marcher tout près des mûrs et viser les parties  sèches. Et pire, il faut fuir dès qu’une voiture ou une moto arrive  pendant qu’on est proche d’une flaque d’eau pour ne pas se faire arroser.

A Daoudabougou, Baco-djoroni et Sabalibougou, il était difficile de dépasser une rue sans voir des  gens  vider des puisards  et déverser ces eaux souillées sans gêne sur la voie publique.  D’autres avaient déjà fini et il était difficile de respirer dans certains endroits.

Force est de constater que les réseaux d’assainissement et les égouts dans beaucoup d’endroit de la ville de Bamako sont vétuste et n’arrivent plus à évacuer normalement les eaux pluviales. C’est le cas dans  l’ACI 2000 Hamdallaye, considéré comme l’un des quartiers résidentiels de la capitale. Ici les rues de la ville sont devenues impraticables à cause de la boue, des trous béants et des eaux qui ont envahi la chaussée. Ce qui cause beaucoup de désagréments aux usagers. Des mesures urgentes s’imposent pour que la situation ne s’aggrave d’avantage.

DIA/malinet.net

 

 

Pin It

3 thoughts on “Début d’hivernage: Bamako entre beau temps et désagréments

  1. Vraiment, on se pose la question sur ce que foutent nos mairies!!
    Quel est leur rôle s’ils ne prennent pas soin de nos communes ?

  2. Il n’est pas plus absurde que de voir les operateurs economiques, ministres et bien d’autres circuler dans des grosses caisses dans les rues souillés. Ceci dit que le pays est loin d’etre une priorité pour ceux-ci.

  3. Jai eu de diffcile avant d’atteindre monservice ce matin qui n’est pas loin de radisson blue, on dirait que toutes les ordures sont allés se deverser laba