Déguerpissement à Bamako : Amy Kane dit n’avoir reçu aucune pression de la part de l’honorable Karim Keïta et poursuivra sa mission jusqu’au bout

13902554_10207444941586107_3711062859420818166_n

Si pour certains, l’honorable Karim Keita aurait déconseillé le déguerpissement car la mesure ne s’imposait dans l’immédiat, Amy Kane dira le contraire. Lors de sa rencontre avec les différentes sensibilités du district ce lundi 1er Août 2016 au gouvernorat du District, Madame le gouverneur du district de Bamako, Amy Kane dit n’avoir reçu aucune pression de la part du fils du président par rapport à l’arrêt de l’opération de déguerpissement.

Malgré qu’elle ait exprimé ses regrets pour les dégâts causés par l’opération en cours, elle a réitéré devant les représentants des différents syndicats et associations de commerçants, les familles fondatrices de Bamako, les leaders religieux, etc, sa détermination à poursuivre son travail jusqu’au bout. Selon elle, c’est dans le strict respect de la loi qu’elle conduit cette opération. « S’il y a une portion qui appartient au domaine public, on fera le constat et on les fera libérer la zone », a-t-elle signalé.

Pour amy Kane, si l’opération était appréciée lorsqu’elle contactait les différentes sensibilités dont la chambre de commerce et d’industrie du Mali, les familles fondatrices, le Haut conseil islamique, elle ne voit aucune pertinence de l’arrêter à mi-chemin. « Le temps a été donné à tout le monde de pouvoir sécuriser leurs marchandises avant le jour programmé pour la démolition. », a-t-elle ajouté.

Pour plusieurs invités malgré que l’initiative soit pertinente, les autorités auraient dû prévoir un site de recasement. Selon Youssouf Bathily, président de la Chambre de commerce et d’industries du Mali, « c’est bien de dégager ceux qui occupent la voie, mais c’était plus jolie si on leur montrait en même temps là où ils devaient s’installer pour continuer leur activité ».

Poulo/malinet.net

Pin It

Commentaires fermés