Des ressortissants de Gao en France en colère :  MAHAMADOU DJERI MAIGA a ordonné et fait exécuter des résistants SONRHAÏS 

Marche-10Pour son rôle de premier plan dans les atrocités commis par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) dans le Nord, Mahamadou Djéri Maïga ne mérite pas le pardon et doit être jugé comme un vulgaire criminel. C’est le sens de la déclaration de l’Association internationale pour le développement et les échanges avec la région de Gao (Ader/Gao) et les ressortissants de la région en France.

Après la visite du vice-président du MNLA, Mahamadou Djéri Maïga à Gao, la colère gronde toujours chez les ressortissants de la région de Gao résidant en France. L’association n’a pas caché son inquiétude et sa révolte à l’annonce du passage à Gao de Djéri Maïga.

La déclaration en date du 17 février 2016 fait à Paris n’est pas allée par quatre chemins pour fustiger un tel acte : “Selon les informations qui nous sont parvenues, vérifiées et avérées, Mahamadou Djéri Maïga avec la complicité du gouvernement malien, de supposés notables de Gao et de politiciens véreux de la place, s’est rendu à Gao pour demander pardon aux populations pour les exactions et autres forfaits qu’ils leur ont fait subir lors de ‘l’administration’ de la ville à travers le MNLA et ses associés criminels dont le Mujao et Ançar Eddine”, peut-on lire dans la déclaration.

Les ressortissants de la région de Gao en France salue heureusement la vigilance de la brave jeunesse de la Cité des Askia pour toutes ses actions en faveur de la ville qui ont permis de déjouer le projet machiavélique de Djéri, en lui interdisant l’accès à la salle de réunion malgré les fortes sommes d’argent qu’il avait prévu de distribuer à cette occasion.

Les ressortissants sont catégoriques : “Mahamadou Djéri Maïga ne mérite pas le pardon des populations de Gao”. Et aux ressortissants de la région de Gao en France de rappeler les actes négatifs et odieux posés par Mahamadou Djéri durant l’occupation du Nord. “Un homme sans foi ni loi. Celui qui s’est allié au MNLA et consorts pour mettre en déroute l’Armée malienne des villes du Nord avec de nombreuses victimes civiles et militaires dont Aguelhok en janvier 2012 et Kidal en mai 2014. Celui qui a ordonné et fait exécuter des résistants sonrhaïs (Idrissa Omourou et autres opposants) à ‘l’administration’ de la ville par le MNLA, chassé lui-même ensuite par le Mujao, leur ancien allié. Celui qui, avec ses alliés du MNLA, a tenté de baptiser le Nord du Mali ‘l’Azawad’ au mépris de l’histoire des régions du Nord du Mali et de l’Empire songhoy en particulier. Celui qui a renié ses origines sonrhaï pour prendre fait et cause pour leur chimérique ‘République de l’Azawad’. Celui qui n’a cessé d’insulter l’Armée malienne et les Maliens sur les plateaux des médias internationaux”, détaille le communiqué.

Pis, les ressortissants estiment que la justice doit précéder le pardon et non l’inverse. En conséquence, ils invitent Mahamadou Djéri Maïga à se présenter d’abord devant le Tribunal de Gao avant toute demande de pardon aux populations.

A.M. C.

Source : l’indicateur du renouveau

Pin It

2 thoughts on “Des ressortissants de Gao en France en colère :  MAHAMADOU DJERI MAIGA a ordonné et fait exécuter des résistants SONRHAÏS 

  1. La jeunesse de Gao continue de faire la fierte du Mali tout entire. Sans la jeunesse de Gao le plan des imperialistes a travers la france allait couter tres cher aux Maliens/Maliennes. Comme je ne cesse de dire merci a la brave jeunesse de Gao et a sa population tout entiere. Honte a ces criminels au solde des imperialistes et a ces hommes politiques qui ne reculent devant rien pour brader leur pays.

  2. Les jeunes la populatin gao des vraies descendant de songgoys l histoire en parlera Mais jery estce un vrais maiga ………..