Exécutions sommaires au centre du Mali : la CNDH condamne et invite les autorités judiciaires à poursuivre les coupables

malick_coulib_552043004Dans un communiqué, la commission nationale des droits de l’homme (CNDH) a  apprécié  la  reconnaissance par le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, des exécutions sommaires impliquant des éléments des Forces armées maliennes dans les Communes de Nankata et Kobaka dans la région de Mopti. Elle  a, toutefois,  condamné  les violations des droits de l’homme et invite les autorités judiciaires compétentes à s’acquitter de leur devoir sacerdotal à  poursuivre et juger toute personne impliquée dans ces violations gravissimes des droits de l’Homme

Lisez le communiqué !                                                                           

COMMUNIQUE N°012-2018-/CNDH

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) apprécie hautement la reconnaissance par le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants,  à travers un communiqué de presse, des exécutions sommaires impliquant des éléments des Forces armées maliennes dans les Communes de Nankata et Kobata dans la région de Mopti.

La CNDH condamne avec la dernière rigueur ces graves violations des Droits humains.  Pour la CNDH, la récurrence des allégations d’exécutions sommaires et d’exactions sur des personnes  arrêtées alimente dangereusement le sentiment d’impunité et de banalisation de crimes odieux.

En conséquence, la CNDH :

  • rappelle au Gouvernement sa redoutable mission de protéger par tous moyens toutes les populations civiles ; 
  • demande au Ministre de la Défense et des Anciens Combattants de prendre sans délai les mesures disciplinaires prévues par la législation en vigueur à l’encontre des personnes impliquées;
  • invite les autorités judiciaires compétentes à s’acquitter de leur devoir sacerdotal de poursuivre et juger toute personne impliquée dans ces violations gravissimes des droits de l’Homme ;
  • demeure convaincue que la lutte contre l’impunité est le moyen le plus sûr pour mettre fin aux cycles de violences ;
  • encourage les Forces de Défense et de sécurité à s’acquitter de leurs nobles et difficiles missions de préservation de l’intégrité du territoire national ainsi que de sécurisation des personnes et de leurs biens dans le strict respect des lois et conventions applicables en la matière.

Bamako, le 20 juin 2018

Le Président

Dr Malick COULIBALY         

Chevalier de l’Ordre National

SourceLe Pays

Pin It

Commentaires fermés