Gao : Le contingent néerlandais de la Force de la MINUSMA et la Police onusienne soutiennent deux projets communautaires à Tacharane

https://minusma.unmissions.org/sites/default/files/styles/full_width_image/public/field/image/dscn3271.jpg?itok=cJEIkl3b

Le 20 avril dernier, le contingent néerlandais de la Force de la MINUSMA basé à Gao, en collaboration avec la Police des Nations Unies, a remis aux populations de Tacharane (à 25 kilomètre de Gao), au cours d’une cérémonie symbolique, deux projets portant sur la réhabilitation d’un point d’eau et sur la transformation des déchets plastiques.

https://minusma.unmissions.org/sites/default/files/dscn3285.jpg

Les communautés de Tacharane ont accueilli positivement cette inauguration qui va grandement faciliter l’accès à l’eau en cette période de forte chaleur. « Nous sommes très contents de la réalisation de ce point d’eau, que l’on nous avait promis des années auparavant. Aujourd’hui, la MINUSMA est à nos côtés pour la remise officielle de cette pompe, une action salutaire qui met fin à notre calvaire » s’est réjoui M. Aboubacar Mohamed Lamine, représentant des notables de Tacharane.  Au nom des femmes de sa communauté, Mme Lalla Sow, enseignante, a témoigné  « Nous sommes très heureuses de la réhabilitation de ce point d’eau. En période de décrue du fleuve, nous étions obligées d’aller à un autre point d’eau très éloigné d’ici et ce projet va retirer une épine de nos pieds » a-t-elle commenté. Prochainement, les autres communautés voisines pourront également venir profiter de cette denrée rare dans cette zone désertique.

A l’occasion, le Lieutenant-Colonel Haran Gorissen, commandant de l’unité des longues patrouilles de reconnaissance du contingent néerlandais, s’est adressé aux bénéficiaires du point d’eau : « Le comité de gestion doit faire de son mieux pour assurer l’entretien de ce point d’eau afin qu’il puisse profiter aux maximum de personnes de façon durable. » a-t-il déclaré.

https://minusma.unmissions.org/sites/default/files/dscn3279.jpg

Ce point d’eau avait été identifié lors d’une patrouille de la Police des Nations Unies ou UNPOL, dans le cadre du mandat de la MINUSMA pour protéger les populations et leurs biens. Après avoir pris connaissance du problème, UNPOL avait partagé l’information et le contingent néerlandais de la Force de la MINUSMA basé à Gao s’était porté volontaire pour améliorer les conditions de vie des populations en choisissant comme partenaire d’exécution un natif et promoteur de la communauté, pour un projet d’un montant total de deux millions de francs CFA.

Par ailleurs, les Casques bleus néerlandais de la MINUSMA ont également contribué à hauteur de 2 millions de francs CFA à un projet mis en place par une  entreprise locale pour transformer les déchets plastiques en dalles ou en pavés.

https://minusma.unmissions.org/sites/default/files/dscn3344.jpg

L’entreprise de M. Younoussa Cissé emploie déjà 12 personnes, dont une femme. Elle achète le kilo de plastique à 50 francs CFA en ville et l’achemine vers son dépôt pour le transformer. Après la production, la vente est faite à 10 000 FCFA le m2. « L’idée m’est venue de monter une activité pour transformer les nombreux déchets plastiques qui jonchent les rues de la ville. Je me suis lancé sur fond propre pour acheter les équipements mais c’est difficile d’atteindre les objectifs surtout quand on est seul. J’ai été très touché de voir le contingent néerlandais de la MINUSMA me venir en aide pour que ce rêve devienne une réalité. Même si nous n’avons pas encore la totalité des équipements, nous sommes capables aujourd’hui de produire environ une tonne de pavés par jour. Nous avons actuellement plus de 300 commandes à livrer. Nous espérons en avoir plus pour devenir le leader de ce domaine à Gao et dans les environs » a déclaré M. Cissé, promoteur de l’entreprise.

https://minusma.unmissions.org/sites/default/files/dscn3302.jpg

Pin It

Commentaires fermés